Pochette du titre "rentrer chez moi" de Christine and the Queens par Eloïse Labarbe-Lafon

Christine and the Queens revient avec un nouveau titre “rentrer chez moi”

Image d'avatar de LolaSLolaS - Le 26 avril 2024

Cela fait bientôt un an que Christine and the Queens a sorti son dernier projet, l’album “PARANOÏA, ANGELS, TRUE LOVE” en juin 2023. Aujourd’hui, l’artiste revient avec une nouvelle chanson poétique “rentrer chez moi”.

Pochette du titre "rentrer chez moi" de Christine and the Queens par Eloïse Labarbe-Lafon
©Eloïse Labarbe-Lafon

“rentrer chez moi” est une balade poétique dans une vaste étendue solitaire

Des battements de cœur résonnent dès la première seconde et donnent le rythme de la mélodie. Un “outil” musical qui se mélange harmonieusement au thème de la chanson et à la voix de Chris. Dans une plaine désertique, l’artiste danse au son de la musique. Comme un retour aux sources après la sortie d’un album de vingt titres en anglais, Chris embrasse sa nouvelle production avec une intonation calme et réservée pour des paroles pourtant emplies d’un sentiment d’incompréhension.

Donner la parole à l’auteur

Plus qu’une chanson, Christine and the Queens accompagne son nouveau titre d’un poème. Une façon pour lui d’expliquer le mécanisme de pensée qui l’a mené à cette création. Tout en gardant l’essence même de “rentrer chez moi”.

photographie de Christine and the Queens   par Eloïse Labarbe-Lafon
©Eloïse Labarbe-Lafon

Rentrer chez moi comme souvent, la chanson m’arrive en amont de tout, comme une métaphore du futur – c’est moins composer la chanson que la laisser arriver à l’intérieur de soi et ensuite être assez courageux pour respecter la vérité dite
Oui, j’aimerais rentrer chez moi définitivement en mon corps
En mon humanité, irréductible
En nos corps éreintés par une société des ombres, une société de la performance ultime, celle d’un soi qu’on pourrait encapsuler dans un téléphone
Doigts gentils au matin, affamés d’amour, sur le téléphone
Mais dedans nous, la vérité irréductible à l’objectif
La vérité de notre âme
Le travail de l’amour se fait désormais dans les fréquences – depuis Paranoïa, qui m’a appris l’invisible,
j’apprends que la musique aussi est sculpture de l’invisible
Shamanique, elle l’est parce que je crois que la musique peut nous sauver et nous soigner, nous l’avons tous cet exemple, en nous, de cette musique
Alors je m’attelle au mix, j’étudie les plus grands, ceux qui, hors d’un système trop codifié maintenant,
faisaient simplement des choix, plus ou moins extrêmes
Une expression de leur style, le style étant l’allant du choix qu’on fait à chaque instant
Comment tu marches
Les intonations de ta voix
La musique que tu écoutes, ton paysage intérieur : ton style.
Cette chanson me fait pleurer car elle est vraie, tant d’amour que j’ai pour vous, cette profonde décision de toujours rester honnête – pour que la danse, l’instant partagé ensuite, soit cette fête d’un amour vécu. Plein, sans revers. Un amour de l’un à l’autre, avant de danser pour cette vidéo j’ai écouté Barbara
Je me souviens
D’elle qui danse dans le salon, de son approche du mouvement
Une célébration, un partage
Une danse qui exprimerait l’intérieur de soi en poème
Je suis élève des plus grands du Buto japonais
Je les lis, les imprime en moi, ils sont eux-mêmes élèves d’Artaud, le grand penseur du corps humain par le théâtre
Qui en arrivait à ses expressions les plus primaires, pour raconter l’émotion qui déborde

Extrait du poème “rentrer chez moi” de Chris

Pour suivre l’actualité de l’artiste, retrouvez-le sur son compte Instagram et sur les plateformes musicales.

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

LolaS
Article écrit par :
Etudiante passionnée par l'art visuel, comme la photographie et la mode, et inspirée par la pop culture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.