Skopitone Sisko Chika

« Chika », le nouveau clip de Skopitone Sisko

Image d'avatar de Lucie SolLucie Sol - Le 23 mai 2023

Skopitone Sisko dévoile ce mardi 23 mai en Exclusivité sur Beware! le clip de son nouveau son « Chika ». Réalisé par Lucas Martin Delaunay, ce court-métrage aussi vintage qu’envoûtant résonne parfaitement avec la chanson pop et colorée qu’il accompagne.

Marion Tiratay dans un manteau bleu sur fond orange, dans un cadre, avec bouquet de fleurs, lunettes de soleil et casque
© Lucas Martin Delaunay, clip “Chika” de Skopitone Sisko, image de Marion Tiratay tirée du clip

Extrait du nouvel album de l’artiste Incognita, paru le 31 mars, « Chika » est un titre groovy et printanier qui s’inscrit dans la veine de Metronomy (dont vous pouvez trouver un article sur leur album Small World). Le réalisateur du clip, Lucas Martin Delaunay, avait déjà créé la pochette de l’album et les photos de presse du groupe : ce court-métrage n’est donc que le prolongement naturel de cette collaboration artistique indéniablement féconde. De la part d’un trio dont le nom est « Skopitone », en référence au jukebox « scopitone » associant l’image au son, la façon dont le court-métrage et le morceau de musique se répondent ne semble pas dénuée d’importance…

Marion Tiratay en chemise blanche avec pantalon vert, sur fond orange dans un cadre, avec bouquet de fleurs, lunettes de soleil et casque + main ouverte dans un deuxième cadre
© Lucas Martin Delaunay, clip “Chika” de Skopitone Sisko, image de Marion Tiratay tirée du clip

Le morceau « Chika »

Avec « Chika », Skopitone Sisko signe un son léger et parfait pour nos soirées d’été. La voix vient se poser sur un long riff entêtant joué à la basse. Comme l’annonce le trio, c’est un titre qui réussit le pari de réconcilier joie, nostalgie et quiétude, autour de cette figure de la « Chika ». Celle-ci est incarnée dans le clip par la modèle Marion Tiratay, mais nous reste inconnue dans la chanson… Comme les autres titres de l’album, ce morceau posé et dans un style indie pop nous plonge dans une rêverie douce et lointaine, avec un soupçon de sensualité.

Seuls trois des morceaux d’Incognita ont déjà fait l’objet de clips avant « Chika » : « Singapour », « Miracles » et « Remember Tomorrow ».

Le clip

Le clip fait écho à celui que Lucas Martin Delaunay avait déjà réalisé pour « Blue is my color » de Born Idiot en 2020, où il jouait également des cadres et de leur superposition, des couleurs rétro, des zooms sur les mains… Cependant, il prend cette fois-ci le parti non du bleu mais du orange, couleur phare de l’album, et qui constitue une part essentielle de son identité visuelle. Lucas Martin Delaunay fait le choix d’un clip épuré évoquant années yéyé (années 1960) et cinéma de la Nouvelle Vague.

Poursuivant dans l’esthétique rétro qui le caractérise, Lucas Martin Delaunay sollicite dans « Chika » divers objets agissant comme des personnages secondaires du clip, et porteurs de toute une symbolique topique de la séduction. Bouquets de fleurs, téléphones des années 1970-1980, rouge à lèvres, miroir se succèdent dans les mains des acteurs pour suggérer l’idée d’une tentative de contact, de séduction par la figure masculine, qui n’est figurée à proprement parler que par des mains, refusant de révéler son visage. Celles-ci sont néanmoins très expressives, et nous invitent à les suivre.

Quant à la figure féminine de la « Chika », celle-ci finit par dévoiler ses yeux sans ses lunettes de soleil ; mais c’est toujours de façon indirecte, à travers un miroir. Elle ne répond plus aux appels, ne garde pas les fleurs. Quelques pilules jaunes font également l’objet d’échanges, et peuvent nous interroger…

main dans un cadre orange faisant "marcher" deux de ses doigts
© Lucas Martin Delaunay, clip “Chika” de Skopitone Sisko, image tirée du clip

Les prochaines dates :

Skopitone Sisko part en tournée en novembre 2023 avec Matmatah, dont il fera la première partie pour plusieurs dates, notamment à Grenoble, Clermont-Ferrand, Brest et Caen. Il jouera aussi en mai à Kerlouan et en juillet à Plouguerneau.

Ses prochaines dates précisément :

  • 27.05 – Festival Kan An Avel – Kerlouan (29)
  • 28.07 – Bar Ha Gwin – Plouguerneau (29)
  • 17.11 – La Belle Électrique – Grenoble (38) • 1ère partie de Matmatah 
  • 18.11 – La Coopérative de Mai – Clermont-Ferrand (63) • 1ère partie de Matmatah 
  • 24.11 – Brest Arena – Brest (29) • 1ère partie de Matmatah
  • 25.11 – Zénith – Caen (14) • 1ère partie de Matmatah
Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Aakash Nihalani, l’art au bout du rouleau

Aakash Nihalani, l’art au bout du rouleau

Armé de ses rouleaux de ruban adhésif, Aakash Nihalani s’attaque…

19 avril 2024

L’explosion nucléaire du film Oppenheimer recréée par un macro vidéaste

L’explosion nucléaire du film Oppenheimer recréée par un macro vidéaste

Thomas Blanchard, un cinéaste français, a fait de la macro…

19 avril 2024

A la rencontre de MIMOSA

A la rencontre de MIMOSA

Mimosa est un trio composé de Noé Choblet, Théo Diguet…

18 avril 2024

Lucie Sol
Article écrit par :
Etudiante en Lettres Modernes à l'ENS de Lyon, je suis passionnée par l'art, la culture, la littérature et leur partage. J'aime particulièrement les œuvres qui interrogent des problématiques actuelles majeures comme le féminisme et l'écologie, ou qui questionnent les liens entre images et mots. Je vous souhaite une bonne lecture !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.