Caroline Mackintosh aime la jeunesse et le grain: celui des vieilles photos, celui des peaux adolescentes.

premiere

“De très belles filles dans des champs de maïs”

Basée en Afrique du Sud à Cape Town, la  photographe met en scène des corps sveltes et dénudés, chargés d’une sexualité latente: la série Thigh Deep (des corps nus plongés dans l’eau d’une rivière) avec son érotisme humide, en est un très bel exemple. Ses photos subliment la nature verdoyante du pays, qu’on croirait baignée en permanence dans une lumière chaude de fin d’après-midi.

De très belles filles dans des champs de maïs aux intérieurs kistch des banlieues pavillonnaires, Mackintosh manie tous les décors avec un esthétisme rétro et son style bien particulier. Elle s’amuse aussi de l’aspect Polaroïd qui surexpose tout et salit l’aspect propret des mannequins.

Son traitement de la nudité et de la beauté juvénile apporte à souffle rafraichissant à ce que peut être la photo de mode: une chair de poule, des tâches de rousseur, il n’en fallait pas plus pour humaniser ces corps de nymphes.

nakedUne admiratrice de Misha Taylor

La photographe, qui se déclare admiratrice du travail de Misha Taylor, envisage comme lui de déménager à L.A. Pour l’instant, elle réalise de nombreuses séries de mode, travaille pour Vice ou encore Oyster (notamment la série Filthy Rich, qui tranche par ses couleurs et sa mise en scène baroque). Sa nouvelle production, Metallurgy, a fait l’objet d’un article dédié en avant première sur iGNANT.

rivierenatureCaroline Mackintoshbanlieuebanlieue2fillthyrich

Un nom à surveiller: on peut suivre son travail sur son portfolio ou encore sur son tumblr LockofGold.