Brian Blomerth

Brian Blomerth, l’illustration déjantée

Brian Blomerth est un musicien, illustrateur et auto proclamé “Strip-teaseur” de bande dessinée basé à Brooklyn. Vétéran de la scène musicale underground, Blomerth a illustré de nombreuses couvertures d’albums, et publie régulièrement ses bandes dessinées irrévérencieuses dans des magazines et a même publié plusieurs ouvrages !

Brian Blomerth, couverture de "IPhone 64 (A User Guide) avec deux personnage sur une partition.
Brian Blomerth, couverture de “iPhone 64 (A User Guide)”
Brian Blomerth, double page avec trois personnage sous un arc en ciel.
Brian Blomerth, double page issue de “iPhone 64 (A User Guide)”
Brian Blomerth, double page avec deux personnages et une boite de céréales.
Brian Blomerth, double page issue de “iPhone 64 (A User Guide)”

Dans son travail, l’illustrateur et dessinateur Brian Blomerth suit la philosophie «être le changement que vous voulez voir dans le monde ». Il a dit un jour qu’il avait toujours prié pour trouver un guide d’utilisateur pour télécopieur, et en conséquence, il a créé le sien, mais pour une technologie que nous connaissons probablement un peu plus. “L’iPhone 64 (A User Guide) est un petit livret qui présente d’une part des idées hypothétiques et stupides sur l’orientation future de la société Apple Computer et d’autre part un guide des médicaments.

La bande dessinée de Blomerth est une interprétation psychédélique d’un guide d’utilisateur. La technique de Brian pour la publication a été créée en «dessinant directement à l’encre avec un stylo Rapidograph et une combinaison colorée de Photoshop / transparents et d’encre Sumi ». La combinaison crée une impression de risographie pas comme les autres, un mélange de texture et de motifs qui mixent vintage et futurisme.

Brian Blomerth, couverture de "Bicycle Day" avec une main tenant une seringue l'autre une pipette devant un ballon.
Brian Blomerth, couverture de “Bicycle Day”
Brian Blomerth, bulle de "Bicycle Day" avec un char et des musiciens.
Brian Blomerth, bulle issue de “Bicycle Day”
Brian Blomerth, bulle de "Bicycle Day" avec des personnages dans un laboratoire de chimie.
Brian Blomerth, bulle issue de “Bicycle Day”

Artiste touche à tout, Brian Blomerth sublime depuis plus de dix ans, la violence, le sexe et les questions de société à travers une imagerie de bande dessinée au style granuleux et intemporel. Le point d’acmé de son art est cristallisé par la publication de son œuvre “A Bicycle Day”. Il s’agit d’un compte rendu historique des événements du 19 avril 1943, lorsque le chimiste suisse Albert Hofmann a ingéré une dose expérimentale d’une nouvelle molécule connue sous le nom d’acide lysergique diéthylamide et s’est lancé dans le premier voyage acide au monde. Présentant une introduction d’un ethnopharmacologue renommé, Dennis McKenna, le livre de Brian Blomerth combine une histoire vraie extraordinaire racontée en détails journalistiques avec le style comix de Technicolor qui témoigne de l’expansion de l’esprit et d’une histoire visuelle incroyablement originale.

Brian Blomerth, un personnage qui arrose d'eau d'autres personnages-fleurs.
Brian Blomerth, un personnage qui soulève un champignon et à côté d'elle, une fiole d'urine.
Brian Blomerth, une classe d'animaux devant un tableau à la craie.

Brian Blomerth a souvent fait l’objet de critique pour le zoomorphisme systématique utilisé dans son œuvre. Ses amis l’ont beaucoup incité à produire une imagerie différente, faite d’êtres humains pour échapper aux débats sur la sensibilité animale, sur la conscience animale, le retrait des fourrures et autres débats sur la cause animale. Des couvertures d’album aux illustrations, il s’agit d’un aspect de son travail sur lequel Blomerth ne transige pas. Hanté par les images des mascottes de ses équipes de sport préférées et par les publicités type Orangina, Blomerth défend ses personnages-animaux car ils permettent une distance avec les sujets traités et un détachement de la réalité. Ce parti pris a vivement inspiré des artistes outre-atlantique comme Anouk Ricard.

Brian Blomerth, un personnage zoomorphe vêtue en nurse fumant dans son intérieur.
Brian Blomerth, un personnage zoomorphe vêtue en nurse déposant des fleurs sur les tombes de ses parents.

Blomerth est un artiste touche à tout qui n’hésite pas, à la manière de Duchamp, à effacer la ligne entre sa vie et son œuvre. Il y a quelques années, il a commercialisé des liquides pour vapotage afin d’appuyer la publication d’une bande dessinée sur la cigarette électronique. Cela fait écho à son expérience de cobaye dans une étude sur le tabagisme effectuée à Baltimore quelques années auparavant. Cette façon de mêler sa vie et son art est propre aux plus grands artistes contemporains. Blomerth se place comme une figure aux multiples facettes. Entre le grotesque de Divine et l’implication d’un Warhol, Brian Blomerth échappe à toutes les tentatives de cloisonnement.

Brian Blomerth, un personnage féminin zoomorphe fumant reçoit une tortue déposée par un toucan.
Brian Blomerth, deux officiers se réunissant sous les emblèmes de la marijuana et du Canada.

Si vous avez apprécié le travail psychédélique de Brian Blomerth (voir son site), nous vous proposons de découvrir l’œuvre non moins folle de l’artiste Sangho Bang.