portrait-aqueux

Brendan George Ko ou l’envie de se souvenir

Image d'avatar de Noémie ArensmaNoémie Arensma - Le 21 octobre 2020

Son nom vous est peut-être inconnu, mais Brendan George Ko est depuis plus de dix ans, une référence dans le monde de la photographie. Une chose est sûre, après avoir vu son travail, vous comprendrez pourquoi.

Brendan George Ko bubble gum

Vivre aujourd’hui pour se rappeler demain

Brendan George Ko naît à Toronto au Canada et grandit entre le Nouveau-Mexique au Texas et Maui sur l’île d’Hawaï. Il obtient son diplôme aux beaux-arts de l’Ontario College of Art & Design en se spécialisant dans la photographie. Plus tard il retournera dans sa ville natale dans le cadre de sa maîtrise en arts visuels et se concentre davantage sur la production vidéo et sonore. Un melting-pot de paysages, de rencontres et d’influences qui se retrouverons au cœur de son travail photographique. Ainsi il confiait au magazine Fisheye “Je vis une expérience qui doit être filmée”.

Brendan George Ko amazing blossom
photographie  lune

Car l’image, qu’elle soit fixe sur du papier glacé ou bien en mouvement sur un écran, est au centre de son œuvre et de ses inspirations : ” Elle m’a tout d’abord intéressé en raison de la facilité avec laquelle elle problématise des sujets. Elle peut être extrêmement trompeuse, surtout envers ces communautés, dont l’image a été mainte fois déformée […] J’essaie d’être responsable, lorsque j’utilise ce médium, de prendre le temps de comprendre ce que je photographie“. Raconter en montrant, préserver la vérité et l’émotion ressentie au moment M sans tricher, l’image comme support, voilà le but du travail de Brendan George Ko.

Brendan George Ko père et fils dans un skate park

Reconnu pour ses clichés, l’homme touche à tout écrit, réalise des vidéos, sculpte et enregistre de la musique. L’objectif ? Garder une trace, enfin non, des centaines de traces, détailler sa vie aujourd’hui pour en avoir le plus de souvenirs et de sensations demain. Dans cette frénésie productive, il réalise depuis de nombreuses années maintenant son projet au long court, le travail d’une vie, intitulé Scrapbook.

photo de chien
 Davia Picton dans l'eau

Ainsi, chaque année, il capture ses instants de vie, ses lieux, ses découvertes, mais avant tout ses rencontres, avec des proches ou de parfaits inconnus. Attaché à la notion de mémoire, Brendan détaille sa vie par le biais de son objectif, pour en saisir toute la beauté, la surprise et la singularité. Raconter par l’image, voilà toute son envie, et tout son talent aussi. Chaque année se termine donc en un Scrapbook composé au fil des douze mois, une sorte de journal visuel dont chaque année est un “chapitre”, comme il les appelle. L’artiste s’exprime ainsi “Chaque Scrapbook me fait penser à ces miettes de pain que l’on sème, pour retrouver notre chemin“. Le Petit Poucet de la photographie s’inspire de sa propre vie comme d’un film. Le projet est rapidement passé du journal intime à “l’album de famille” partagé en ligne.

 homme nu pris en photo par Brendan George Ko

Brendan George Ko est le narrateur de sa propre histoire, dont il essaye de capturer chaque instant. Un œil franc et sans concession sur ses sujets, toute l’émotion de ces petits moments de vie ressurgit dans ses photos. Une beauté brute, le sentiment d’être avec lui, de connaître les inconnus qu’il fige pour l’éternité, un récit de vie aux multiples facettes, un besoin intrinsèque de partager pour se souvenir. Remarquable.

feuilles
the gang
home dans la roche volcanique
portrait
portrait dans l'eau
asise du sud est
canabis
 fantastic hairs
when harry met sally

À avoir aussi, si vous avez aimé ce photographe, le travail créatif du Québécois Benoit Paillé.

citation

Pour retrouver son travail et en prendre plein les yeux c’est ici et l’ensemble de ses vidéos, juste .

Ko-Monarch
Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Noémie Arensma
Article écrit par :
Je m’appelle Noémie, ce qui fait de moi, d’après prénoms.com , une personne “sensible, intelligente et communicative”. Me connaissant, j’aurai peut-être ajouté deux ou trois adjectifs séduisants mais non moins réalistes, cependant, écrire requiert une certaine impartialité paraît-il. J’ai grandi à Toulon sous les chants des cigales et du Pilou-Pilou, côtoyant les cagoles en tong et le mistral. Sentant naître un léger décalage avec mon environnement (j’étais finalement plus intéressée par la culture générale que par celle des vignes), j’ai pris la direction de Montpellier. J’aime lire tout ce qui me passe sous les yeux, écrire, aller au cinéma, danser en concert et la bonne bière. En résumé et pour citer un grand homme je dirais que "je chante la vie, je danse la vie et je ne suis qu'amour". Et parfois, je suis sérieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.