illustration article sur l'identité de banksy

L’identité de Banksy bientôt révélée ?

Entre expositions non autorisées, vols d’œuvres ou bien pertes de droits d’auteurs, les polémiques autour de l’artiste d’art urbain le plus célèbre ne cessent pas. Banksy, à la fois victime et gagnant de son anonymat, serait-il face à un dilemme qui le pousserait à révéler son identité ? 

Un combat qui ne cesse

Cela fait plus de 20 ans que le street-artiste, peint les murs du monde entier. Il est sûrement aujourd’hui l’artiste contemporain le plus admiré, ses œuvres au message politique puissant et surtout le mystère autour de son nom sont la clé de son succès. Personne ne sait qui est réellement Banksy. Son anonymat lui permet de mettre en avant son engagement politique et social sans avoir de problème avec les forces de l’ordre, c’est aussi un bon moyen d’émerveiller les Hommes qui ne se lassent pas des mystères. 

Mais si son anonymat lui a été jusqu’ici favorable, il semblerait que l’artiste en paie maintenant le prix. En effet, Banksy perd petit à petit les droits d’auteur de ses œuvres sans qu’il puisse faire quoi que ce soit. Après « La fille au parapluie »« Radar Rat », l’incontournable « Flower Thrower » ; c’est autour de « Bomb Hugger » et « Riez maintenant, un jour, nous ne serons plus aux commandes » de devenir des œuvres sans copyright. 

Tag d'une petite fille tenant une bombe.
Bomb Hugger
Tag de trois singes.
Riez maintenant, un jour nous serons aux commandes

La justice contre Banksy

L’affaire commence en 2014 lorsque Banksy décide de déposer une marque auprès de l’Office de l’Union européenne pour la Propriété intellectuelle (EUIPO)pour le plus célèbre graffiti « Flower Thrower ». En même temps il accuse de vol une marque de papeterie, Full Colour Black Limited, car elle exploite ses images pour réaliser des cartes de vœux sans son accord. Le Pest Control Office, représentant Banksy, met en avant qu’on ne peut utiliser les œuvres de Banksy à des fins commerciales sans avoir de licence et qu’il s’agit d’une fraude. 

L'identité de Banksy bientôt révélée ? 1
Rage, The Flower Thrower (Love Is In The Air)”

La marque refuse de se laisser faire et accuse Banksy de faire acte de « mauvaise foi ». Un procès s’engage alors contre l’artiste. La papeterie se défend en disant que l’identité de Banksy n’étant pas reconnue légalement, ses œuvres ne peuvent être protégées par la loi et par le droit d’auteur. De plus, graffées constamment sans autorisation dans la rue, les œuvres appartiennent à l’espace publique plus qu’au graffeur. Pour tenter de se défendre, Banksy a cherché à déposer sa propre marque sur ses œuvres mais en vain, l’EUIPO a déclaré que l’artiste ne faisait aucun usage de sa marque et qu’elle était donc inutile. L’office ajoute que sans nom ses œuvres sont susceptibles d’être reproduites « à grandes échelles sans qu’elles soient sous contrôle ». Finalement le street-artiste perd le procès, ainsi que le copyright pour ses tags. 

Carte de voeux de Full Colour Black utilisant un tag de Banksy.
Carte de voeux de Full Colour Black
Carte de voeux de Full Colour Black utilisant un tag de Banksy.
Carte de voeux de Full Colour Black

La riposte de Banksy

L’artiste anticapitaliste et anticonsumériste se voit dépossédé de ses droits et pire : de ses valeurs même. Lui qui refuse de commercialiser son art, ses tags font maintenant l’objet d’une marchandisation importante. Entre vente d’objets dérivés et expositions non-autorisées (comme l’hôtel parisien qui lui est dédié), son succès est abusé et son anonymat se retourne contre lui. Dans son livre Wall and Piece il affirme que les réclamations pour les droits d’auteurs « sont pour les perdants ». Alors Banksy serait-il en train de devenir un perdant ? 

Tag d'un rat avec un radar.
Radar Rat

Pourtant, il essaie de riposter, mais en vain. Lors du procès, il ouvre sa propre boutique, nommée « Produit Intérieur Brut », dans laquelle il vend des produits dérivés sous le nom de marque « Banksy ». Il est impossible d’y rentrer, elle n’est visitable que de l’extérieur. L’EUIPO ne semble pas apprécier la provocation et soupçonne le graffeur de contourner la loi…

Si cela vous intéresse, nous avons listé les œuvres les plus emblématiques de l’artiste dans cet article.

Banksy est victime de son art et de la société, l’artiste semble aujourd’hui sans défense et toutes ces polémiques ne peuvent être réglées que d’une seule façon : Banksy doit avoir une vraie identité. Serait-il possible qu’il laisse tomber son masque pour récupérer ses droits d’auteurs ou continuera-t-il de faire planer le mystère en laissant filer des sommes d’argent ? Une chose est sûre, Banksy a plus d’un tour dans sa bombe et il se relèvera de ces injustices avec classe. 

Tag d'une petite fille avec un parapluie.
La fille au parapluie

Toutes les (vraies) œuvres de Banksy sont visibles sur instagram officiel !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.