Azur bande dessinée

Azur, le nouveau projet made in Kiblind Editions

L’illustrateur Simon Bournel-Bosson et le journaliste Maxime Gueugneau se retrouvent à nouveau pour mettre en page leur dernier périple en cinq étapes dans les stations balnéaires de notre douce France.

Azur, le nouveau projet made in Kiblind Editions

Les vacances à l’année

Simon Bournel-Bosson et Maxime Gueugneau avaient déjà traversé la France pour mettre en page En Diagonale, un récit de voyage nonchalant d’une traversée de la France profonde par “la diagonale du vide” qui découperait notre pays en biais des Ardennes jusqu’aux Pyrénées-Atlantiques. Entre humour et récit de voyage, c’était une réussite. Les deux amis reviennent aujourd’hui avec la mise en mots et en dessins de leur nouveau road trip qui sent bon les embruns et la crème solaire, voici la tournée des stations balnéaires.

road trip bd

Parce qu’on oublie trop aisément que les villes que sont ces stations balnéaires n’ouvrent pas leurs portes au public de juin à septembre comme une fête foraine, Azur prend la route des vacances en dehors des vacances, direction La Grande Motte, Les Saintes-Maries-de-la-Mer, Fos-sur-Mer, Port-Grimaud et Menton, “cinq villes de bord de mer, cinq villes singulières.”. À la rencontre de ses habitants à l’année, de ceux qui voient arriver les touristes qui n’ont pas vu le soleil depuis trop longtemps et les même repartir avant la rentrée, trop rouges maintenant. Ceux qui profitent de la plage déserte en hiver et du mistral qui fouette les mouettes au milieu du mois de décembre.

bd Azur  Simon Bournel-Bosson et Maxime Gueugneau

Au cours de cette itinérance, Simon et Maxime ont pris le temps, pour ce projet encore, de discuter avec les locaux afin de découvrir la réalité d’une vie en lieu de vacation. Présidents d’association, chercheurs, instituteurs, chauffeurs de taxi, restaurateurs, buralistes, curés, loueurs de bateaux, patrons de bar… À chacun sa vision de cette vie les pieds dans l’eau, entre paradis pour certains et cauchemar pour d’autres. Et c’est avec talent, humour et bienveillance que sont mises en pages ces scénettes de vies, qui dépeignent la “réalité de ces terrains écrasés par l’impératif du fun“.

la grande motte issue de la bande dessinée Azur

À la pêche

Divisé en cinq reportages illustrés et complétés par des récits fictionnels aux formats divers et variés (strips, cartes géographiques, affiches parodiques, cartes postales, définitions, journaux intimes, critiques gastronomiques… ), Azur retranscrit avec justesse et acidité les impressions des auteurs face à cet univers. Inspirés d’histoires vraies, mais teintés d’émotions personnelles, et d’une pointe d’imagination, le sentiment principal sera celui du ressenti, de l’expérience personnelle et des histoires que l’on s’en fait.

livre Azur  Simon Bournel-Bosson et Maxime Gueugneau chez kiblind

La sortie de ce reportage illustré ne saurait tarder, mais comme tout joli projet il nécessite d’être financé. Publié par la maison d’édition Kiblind, l’objet promet d’être beau, déjà. 144 pages habillées de bleu, papier Fedrigoni Arena (du bon papier donc) et couverture cartonnée et colorée avec un Pantone bleu néon. Au moins un bel objet déco si tant est que vous ne lisiez que des dictionnaires.

Et comme pour tout Kisskissbankbank qui se respecte, chaque participation financière au lancement du projet sera récompensée de chouettes cadeaux. Des risographies, des cartes postales, des posters, des tee-shirts et des dessins originaux, des bonnes raisons à la pelle (et au râteau) de sortir sa carte bleue azur.

Pour participer : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/azur-kiblind-editions

Azur le nouveau reportage illustré des éditions KIBLIND imaginé et vécu par Maxime Gueugneau et Simon Bournel-Bosson.
chien bande dessinée