John Holcroft

« Ne fumez pas, ne jurez que lorsque c’est nécessaire et regardez moins de déchets à la télévision » : zoom sur l’univers de John Holcroft 

Image d'avatar de Lola GautierLola Gautier - Le 15 novembre 2023

John Holcroft dénonce les travers de la société en proposant des illustrations colorées et dynamiques, tout droit inspirées de l’esthétique rétro des années 50. Ses œuvres abordent des thèmes tels que le capitalisme, la pollution, la mal-bouffe ou les nouvelles technologies, et incitent le public à une réflexion profonde sur les comportements humains.

Illustration représentant une boîte de croquettes vidées dans une gamelle. La boite est remplacée par le logo Facebook, les céréales par des "Likes", et une inscription "Ego se trouve sur la gamelle

Qui est John Holcroft ?

John Holcroft grandit dans le Lancashire en Angleterre au début des années 80. Il commence sa carrière en design graphique, avant de se rendre compte que les années 90 constituent un tournant dans l’illustration. Changements technologiques et évolutions graphiques, l’artiste se trouve prit dans cette transition et découvre une industrie où stylos, règles et machines de transferts de photos tels qu’il les a étudiés à l’université ne sont plus les bienvenues. En 2001, il décide alors d’adopter la technologie dans ses créations. Il réinvente son style d’illustrateur et explore un large panel de styles illustratifs. 

Aujourd’hui, son studio est implanté près de Sheffield au Royaume-Uni et l’artiste travaille pour de grands médias. Parmi eux, la BBC, The Guardian ou encore The Economist. Il propose à la toile des œuvres atypiques qui suscitent le débat et la controverse, de par leur caractère provocant et dénonciateur. Son maître-mot, insolite et percutant : « Ne fumez pas, ne jurez que lorsque c’est nécessaire et regardez moins de déchets à la télévision ».

"workforce at your disposal"

Un style tout droit inspiré des années 50

Le style distinctif de John Holcroft s’imprègne de l’esthétique publicitaire et graphique des années 50 : effet de « carte abîmée » et formes stylisées et colorées sont au rendez-vous. L’artiste use de son art pour inviter à réfléchir. Il propose à ses spectateurs une double lecture, combinant un humour particulier à une exploration des problèmes sociétaux. Il fusionne l’esthétique des années 50 avec une analyse critique de notre époque, créant ainsi une expérience visuelle qui va au-delà de l’admiration artistique. C’est dans cette dualité que réside la particularité de son style : chaque œuvre devient une invitation à décoder les strates complexes de la société moderne, dans un véritable dialogue entre passé et présent.

"Happiness kit" qui contient une guitare, une valise, du pop-corn, une carte de crédit...

Le cynisme pour dénoncer les travers de la société

« Je suis souvent accusé d’être cynique et peut-être que je le suis. Le monde dans lequel nous vivons ne peut pas être résumé en une seule illustration. Je suppose que je me concentre principalement sur les aspects négatifs parce que c’est là que nous trouverons une injustice », affirme-t-il. John Holcroft met en lumière à travers ses illustrations l’obsession que la société porte à l’argent, au pouvoir ou à la religion. Il use d’un cynisme hors d’œuvre pour identifier les zones d’injustice qui méritent d’être explorées et dénoncées. Il met en lumière les failles systémiques et stimule la pensée de ses spectateurs en les incitant à une contemplation active sur les effets désastreux du capitalisme sur le comportement humain. 

Pistolet avec en guise de recharge, un cercueil

Alarmer et provoquer les esprits

Capitalisme, inégalités de genre, conformisme ou surconsommation, nombreuses sont les thématiques à être explorées par l’artiste. Derrière chacune de ses œuvres, une motivation commune : produire des images provocantes pour stimuler les esprits. « Que j’ai raison ou tort, mon travail envoie un message. Bien que je ne pense pas que nous puissions changer le monde, je crois qu’avec le temps, nous pouvons changer les points de vue et les mentalités. », déclare-t-il dans son interview pour The re:art. L’utilisation judicieuse d’objets du quotidien détournés dans ses illustrations ajoute une dimension tangible à ses messages. Ces objets familiers deviennent des symboles, des métaphores visuelles qui renforcent les idées de l’artiste. Chaque élément minutieusement choisi dans ses œuvres contribue à la narration visuelle, ce qui crée un langage artistique unique et puissant.

Médicaments alignés dans une pharmacie en ligne avec des "@"

Pour suivre l’actualité artistique de John Holcroft, rendez-vous sur sa page Instagram et sur son site web.

Et si son univers vous a plu, découvrez sans plus attendre les installations et les œuvres de Plastic Jesus. Son art engagé, unique en son genre, fascine la toile et sensibilise le plus grand nombre.

Cigarette avec en guise de cendre, des pièces de monnaie
Personnes photographiant un départ de fusée
Travailleur qui escalade des touches d'ordinateur pour s'en échapper
Colombe enfermée dans une "cage"
Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Lola Gautier
Article écrit par :
Étudiante avide de culture et d’écriture, j’explore les multiples facettes de l’expression artistique : photographie, peinture, street-art et bande dessinée. 🎨🌟📸

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.