Arch Mcleish photographie

Arch Mcleish ou la beauté des paysages désolés

Arch Mcleish est un photographe de l’invisible. Ses images nous transportent à partir d’éléments du quotidien.
Il s’attache à photographier des objets et éléments habituels tels que des constructions, des voitures, des panneaux de signalisation. Néanmoins, l’esthétique de ses photographies nous pousse à regarder d’un œil nouveau ces scènes devenues désuètes, banales.

Arch Mcleish, Désert rocheux avec au premier plan la route, et quelques rochers.
Arch Mcleish

Arch McLeish est un photographe, mais également un directeur artistique et un graphiste, qui travaille entre Londres et New York. À travers l’objectif de son appareil photo, il capture des paysages pittoresque sans aucune logique de sérialité. Œuvrant régulièrement avec des marques et des musées du secteur culturel, il s’est créé ainsi un portfolio alliant 3d, graphisme et animation, mais toujours avec la photographie et la création d’images comme boussole. Son travail se situe entre la documentation sur le « monde réel » et une recherche d’onirisme.

Arch Mcleish, un sachet au vent, tons rosés.
Arch Mcleish

Le travail d’Arch Mcleish consiste en partie à rendre l’invisible visible, par une lumière particulière, un angle de vue singulier.

Toutes ses photographies sont prises aux premières heures du jour ou à la tombée de la nuit ce qui produit une lumière chaude et rosée, participant ainsi au mystère et à la rêverie qu’inspirent ses photographies. Son usage de la perspective est souvent déconcertante, avec tantôt des plans larges et des plans très resserrés à d’autres moments, particulièrement pour ses photographies architecturales. Ces dernières nous poussent à regarder avec un œil neuf des bâtiments pour le moins anodins et à se réapproprier des codes architecturaux qui passent aujourd’hui complètement inaperçus.

Arch Mcleish, Un morceau de pont et un panneau de signalisation en contre bas.
Arch Mcleish

Si le photographe Arch Mcleish exclut l’homme de ses photographies, il fait la part belle aux traces de son existence : le renfoncement dans un capot de voiture, un sachet volant au vent, des panneaux de signalisation, etc. Si l’homme brille par son absence, la photographie de Mcleish ne célèbre pourtant que lui et le monde dans lequel il évolue :

“Je cherche à composer un plan, il reste donc ancré dans la réalité et le familier, mais en partie comme un rêve et déconnecté. Les images ne sont pas délibérément dépourvues de personnes ou d’aspects pratiques, mais j’évite les scènes totalement utilitaires, préférant un sentiment d’ambiguïté quant à l’emplacement de la photo et à la manière dont l’espace ou un objet est utilisé. Le contexte est sans importance, les scènes ou les objets sont des images autonomes, ils ne sont pas destinés à être lus dans une série ou avec une vision politique plus large, ils concernent le monde dans lequel nous vivons, imparfait/brisé, mais toujours optimiste, et les paysages et scènes qui sont toujours présents mais inaperçus”.

Arch Mcleish, filet de volley-ball sur la plage. Un ciel mauve et jaune.
Arch Mcleish

En omettant de placer l’homme sur ses photographies, Arch Mcleish permet au spectateur de s’interroger sur le temps. S’arrête-t-il ? Passe-t-il plus vite ? Quelle emprise avons-nous sur lui ? Les images de McLeish sont ancrées dans le réel, mais dans le même temps retirées de celui-ci. « Je suis intéressé par la présentation du monde humain tel qu’il est dans la réalité, en utilisant la photographie pour capturer et romancer les êtres brisés et mondains », explique McLeish.

autre sachet
Arch Mcleish, Un sachet floral suspendu au dessus du vide.
Arch Mcleish
Arch Mcleish, Une voiture abandonnée sur laquelle Mcleish a dessiné un smiley.
Arch Mcleish
Arch Mcleish, Une maison typiquement américaine portant le numéro 800 dans une lumière crépusculaire.
Arch Mcleish
Arch Mcleish, Un lampadaire graphique à deux tête sur un ciel bleu et gris.
Arch Mcleish, Un bowling américain dans un paysage désertique.
Arch Mcleish, Une maison ayant des lumières allumées à l'intérieur.

Si le travail d’Arch Mcleish vous intéresse, vous pouvez découvrir toutes ses créations sur son site, et si vous voulez découvrir un autre photographe paysagiste voici le travail de Alex Lysakowski.

camion photo
sachets de plastique volants