Amoué

Amoué, Pop sans frontière.

Image d'avatar de EmmaEmma - Le 8 janvier 2024

Après cinq ans passés aux côtés de Kazi Lambist, dont elle était la chanteuse, Amoué sort son premier projet solo en 2022, intitulé Volume 1. Explorant les différentes facettes de l’amour, l’opus offrait à ses auditeurs un univers teinté de sensualité et de mélancolie.

Si son second opus s’inscrit dans la continuité du précédent, il est aussi la concrétisation d’un projet qui tenait particulièrement à cœur à Amoué : collaborer avec Mathieu Gramosi, ancien batteur du groupe HER, qu’elle avait rencontré sur les toits de Paris lors d’un showcase, alors que les deux artistes se produisaient avec leurs formations respectives.

Dilla, dernier single de l’album concentre en lui l’essence de l’album : une pop acidulée, qui casse les codes de la musique mainstream. Dénué de refrain, mais doté d’une rythmique entêtante, les paroles soulignent avec brio les affres des réseaux sociaux et des personnalités qui s’y érigent en icônes.

Nous avons rencontré Amoué, qui incarne déjà le nouveau visage de la Pop Française.

photo de Amoué de profil

Dans le groupe dont tu as été la chanteuse pendant cinq ans, Kazy Lambist, tu chantais en anglais. Pour ton projet solo, tu as choisi le français alors que tes textes paraissent encore plus intimes. Beaucoup d’artistes disent préférer chanter en anglais par question de pudeur, toi, c’est l’inverse, tu avais envie de « te libérer » ?

J’écris en anglais depuis que je suis petite, et au Vietnam, mon pays d’origine, c’est une langue très présente. S’il est vrai que je chantais en anglais dans ma formation précédente, je me suis vite demandé si j’avais envie de continuer à l’utiliser pour mon projet solo.

J’ai eu envie de faire preuve d’authenticité, de parler de moi réellement et le français s’est naturellement imposé à moi.

Tu as grandi à Lille mais tu as aussi des origines vietnamiennes, d’ailleurs il me semble que c’est au Vietnam que tu as appris à jouer du piano. Est-ce que tu puises dans cette double culture (Française – Vietnamienne) musicalement ?

Ce que je garde du Vietnam c’est l’environnement culturel qui était assez varié, en termes de spectacles. Petite, j’allais voir des spectacles de marionnettes sur l’eau, j’ai commencé à apprendre le piano là bas, évidemment tout cela a nourri mon appétence pour l’art.

Cependant, cette double identité n’est pas encore le sujet de mes textes, mais cela ne saurait tarder.

J’ai lu que tes influences se situaient ‘’quelque part ‘’ entre la pop, le rap et la pop, pourrais tu m’en dire un peu plus ? Quels sont les artistes qui t’ont influencée ?

Il y a plusieurs artistes qui m’ont pas mal influencée pour le second EP, ça passe par Rosalia, Kaliushi , qui est un artiste un peu soul .

Ton nom signifie « Femme libre » en Ivorien, et tes textes sont en corrélation avec sa signification ; tu abordes des sujets qui ont longtemps été considérés comme tabous, (par exemple dans Billy où tu évoques l’orgasme féminin). Être une femme dans l’univers très masculin qu’est encore le monde de l’industrie musicale a-t-il parfois été difficile à gérer pour toi ?

Oui, c’est parfois difficile de prendre des décisions, je parle d’ailleurs dans mon dernier single des perversions qu’il peut y avoir dans ce milieu, surtout pour les jeunes femmes.

C’est une industrie essentiellement tenue par les hommes et effectivement, quand tu es jeune c’est difficile de se positionner et de leur tenir tête, mais j’ai réussi à m’affirmer et à imposer mes choix et ma propre sensibilité.

Justement ton single, Yummy, illustre cette réalité. Pourrais-tu me parler de sa mise en image ?

Le réalisateur est Jean-Charles Charavin qui travaille dans une boîte de production qui s’appelle Incendie.

J’ai surtout  voulu illustrer la dualité de l’image qu’une personne véhicule sur les réseaux sociaux. Il y a souvent un GAP entre le virtuel et la réalité, et cela peut devenir très vite néfaste si tu ne fais pas attention. Et puis il y a en quelque chose comme une mise en concurrence indirecte entre les utilisateurs ; tu te sens presque obligé de poster du contenu sur ta page par crainte d’être oublié tout en sachant que ce ne sera pas forcément le cas…

Cependant, je pense que les réseaux ne sont pas que négatifs : ils permettent d’entretenir des liens forts avec ta communauté, de diffuser ta musique. Ce sont des outils à manipuler avec prudence.

Tu as annoncé la sortie de ton prochain EP, Volume 2 en Février 2024. Pourrais-tu nous en parler ? Aurais-tu une exclusivité à me livrer à son propos ?

Pour ce projet, je dirais qu’il est plus mature que le précédent car j’ai exploré plus d’univers différents, je me suis posé plus de questions, les sujets abordés sont des sujets plus adultes…

En plus d’être chanteuse tu es aussi comédienne, il y a d’ailleurs une interférence très marquée entre les deux disciplines dans tes clips, pourrais-tu me parler de ton processus créatif (en terme de composition et de scénographie).

Oui, je suis comédienne depuis plusieurs années maintenant et le cinéma est aussi une de mes passions, c’est une autre manière pour moi de m’exprimer.. J’ai été à l’affiche d’un film qui s’appelle Tropic

Ton prochain EP en un mot ?

Sincère

Vous pouvez retrouver Amoué en concert le 10 Février pour son premier concert de l’année, afin de célébrer la sortie de son second album solo, volume 2. De quoi débuter l’année 2024 sur une bonne note!

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
A la rencontre de The Soul Twins

A la rencontre de The Soul Twins

The Twin Souls, formé par les frères Guilhem et Martin…

27 février 2024

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Un Nouveau Jalon pour le Street Art Parisien Dans le…

23 février 2024

A la rencontre de Whim Therapy

A la rencontre de Whim Therapy

Porté par une envie de se libérer des carcans de…

14 février 2024

Emma
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.