Alexandre nart

Alexandre Nart, l’illustrateur qui met de la couleur dans ses idées

Image d'avatar de Noémie ArensmaNoémie Arensma - Le 30 octobre 2020

Le style d’Alexandre Nart tape à l’œil, un joyeux univers dans lequel ses personnages inspirés de l’univers des cartoons diffusent la bonne humeur arrosée d’une touche d’humour. Tout pour plaire.

Alexandre Nart autoportrait
Autoportrait

Y’a d’la joie

Originaire de Bordeaux Alexandre Nart est maintenant basé à Paris. Jeune réalisateur, illustrateur et animateur, il insuffle un vent de positivité et d’amusement dans ses illustrations pop et colorées. Son style, aux formes arrondies et aux personnages toujours souriants s’inspire des dessins animés de son enfance (avec un amour non dissimulé pour les Tortues Ninja) et des films des années 80.

Nart Friends forever heart illustration
Nart yellow illustration par Alexandre Nart

Une douceur rétro délicieusement régressive qui propose de ne pas prendre la vie au sérieux, et ça fait du bien. D’ailleurs quand l’artiste liste les choses qu’il aime, l’amour qu’il éprouve pour le second degré et l’amusement ne fait pas de doute : Phil Collins, le karaoké, les t-shirts uni décathlon, le bowling, The Office (US), sa copine, Fast and Furious et Boulevard de la mort, les années 80, la pizza, les Doritos, les dauphins. Un mélange de culture pop et d’adolescence pas tout à fait passée que l’on retrouve avec évidence dans ses créations. Et si vous aviez des doutes, Alexandre Nart confirme son caractère de grand enfant avec la liste des choses qu’il n’aime pas : le vin rouge, les papiers administratifs, l’accordéon. Vous cernez le personnage ?

Nart fruits dessin
illustrateur disco man, dogs

Dans le retro

Alexandre fait des illustrations, mais aussi des clips animés comme pour Gilbert Grimes, auteur-compositeur anglais,  qui lui a donné carte blanche en 2019 pour écrire et réaliser un clip en full 2D pour son titre “We’re Not Out of the Woods Yet”, produit par Passion Paris. Il a plus récemment participé à la création du clip Moving Men de Myd & Mac Demarco.

L’illustrateur participe à des collabs par dizaines qui sortent de l’univers du dessin, comme lorsqu’il s’est associé a la marque de skate Van’s, avec ses petits bonhommes aux cheveux longs, ou récemment avec Tealer pour une collection capsule pour Halloween. Il crée aussi des logos, pour une salle de boxe, une radio ou un shop vegan et s’associe aux gens qu’il aime, comme lorsqu’il illustre dernièrement le nouvel EP de Valentino Khan, “French Fried”, à la manière d’un déluré “Où est Charlie ?”.

Valentino Khan french fried ep
 la patate douce logo radio
Nart collaboration vans

C’est que son style, bien que rétro, colle à l’époque et aux tendances. Des couleurs franches, des lignes simples, une pointe d’acidité et le kitsch savamment dosé des pubs des années 80/90, le tout légèrement influencé par la culture américaine. Un rendu unique, qui insuffle un vent d’insouciance, comme un sérum de jeunesse éternelle. On en redemande.

Pochette de Breakbot par l'illustrateur Alexandre Nart
Nart Texas
Nart ovni
 Pop corn
Nart Pool and the gang

Vous en voulez plus ? Comme on vous comprend ! Alors direction son instagram !

Alexandre nart
Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Noémie Arensma
Article écrit par :
Je m’appelle Noémie, ce qui fait de moi, d’après prénoms.com , une personne “sensible, intelligente et communicative”. Me connaissant, j’aurai peut-être ajouté deux ou trois adjectifs séduisants mais non moins réalistes, cependant, écrire requiert une certaine impartialité paraît-il. J’ai grandi à Toulon sous les chants des cigales et du Pilou-Pilou, côtoyant les cagoles en tong et le mistral. Sentant naître un léger décalage avec mon environnement (j’étais finalement plus intéressée par la culture générale que par celle des vignes), j’ai pris la direction de Montpellier. J’aime lire tout ce qui me passe sous les yeux, écrire, aller au cinéma, danser en concert et la bonne bière. En résumé et pour citer un grand homme je dirais que "je chante la vie, je danse la vie et je ne suis qu'amour". Et parfois, je suis sérieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.