Haramwithsugar_upcycling

Upcycling : de la réutilisation à l’innovation

Avec une approche environnementale qui favorise la création d’objet unique, l’upcycling mélange l’utile à l’agréable. Différent du recyclage, il donne une nouvelle vie aux matériaux et produits dont on ne se sert plus.

Upcycling : création d'un pull à partir d'une robe par le créateur Galiano

En revalorisant nos déchets, l’upcycling leur redonne du sens, et tente de répondre à la question du changement climatique et de l’éco-anxiété.

L’upcylcing, une innovation qui a du sens

Pendant que les pays tentent d’imaginer le monde post-covid et s’affairent à relancer la machine économique et leur PIB (Produit Intérieur Brut), la dégradation de l’écosystème s’accélère.

Avec l’augmentation des initiatives collectives et l’arrivée de nouveaux concepts, tels que l’upcycling, des solutions au changement climatique semblent voir le jour.

Qu’est-ce que l’upcycling ?

Traduit littéralement par « recycler par la haut », ou « surcyclage », l’upcycling fait du neuf avec du vieux. À partir de matériaux devenus obsolètes, il y a création de nouveaux produits de qualité supérieure.

C’est la possibilité d’offrir une nouvelle vie aux produits récupérés, en détournant leur usage traditionnel. À la différence du recyclage, cette technique permet d’accroître la valeur d’un produit au lieu de lui en faire perdre.

Utilisé pour la première fois en 1994 par Reiner Pilz, le terme « upcycling » définissait l’inverse même du recyclage. L’architecte d’intérieur allemand mettait en évidence que le recyclage était en fait du « downcycling ». Au lieu d’augmenter la qualité du produit réutilisé, le recyclage la détruit, tout en dépensant énormément d’eau et d’énergie.

Le produit créé à partir du recyclage, n’a qu’une qualité moindre ou égale au matériau de départ. L’upcycling, sans procédé chimique, offre alors une alternative plus éthique au recyclage.

Pourquoi l’upcycling séduit autant dans le milieu de la mode et du design ?

Avec sa collection Printemps/Été 1990, Margiela semble être l’un des premiers créateur à marginaliser le mouvement de l’upcycling dans le milieu de la mode.

En fabricant des robes à partir de sacs poubelles, Martin Margiela rentre dans une nouvelle ère et démocratise cette technique. En orientant sa génération et les suivantes contre la surconsommation, le défilé a réveillé les consciences avec style.

Avec ses 4 millions de tonnes de vêtements délaissées tous les ans dans la nature juste en Europe, l’industrie de la mode reste une des plus polluantes dans le monde. À partir de ce constat, et du changement climatique engendré par la surconsommation, d’autres industries préfèrent se détourner des techniques de fabrication habituelles, et vise l’upcycling.

Upcycling : de la réutilisation à l'innovation 1
©Septembres

Septembres, une marque de décorations designs s’est lancée en 2019, dans le mouvement pour s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs. La marque à su manier écologie et design, en créant des objets à base d’anciennes boîtes et bouteilles de vin.

L’upcycling ne séduit pas seulement dans le milieu de la mode ou du design. De nouvelles idées émergent chaque année issues de la logique du « surcyclage ». Marie Kerouedan et Nathalie Golliet ont développés une marque de biscuit bio en 2018, à partir de l’upcycling alimentaire.

Biscuits upcyclés
©resurrection_food

En réutilisant des résidus de Malt (d’orge) qui se perdent généralement après le brassage des bières, elles ont créé plusieurs gammes de biscuits apéritifs. Resurrection travail aujourd’hui avec des brasseries de la région bordelaise et vend ses biscuits salés dans de grandes enseignes comme Biocoop ou Naturalia.

Mais tout peut-il être upcyclé ? Oui, dans l’absolu, avec de l’imagination, tous les objets où les vêtements oubliés dans un carton peuvent être transformés. De ce fait, l’upcycling pourrait répondre au problème du fort impact carbone de l’industrie de la mode et à la surconsommation en général.

Malgré tout, si la tendance de l’upcycling est présente chez les créateurs de tout horizon, il oblige à retravailler des matières et des tissus déjà existants. Cela rend le processus plus créatif, mais aussi plus long : un problème pour les grandes entreprises qui cherchent à faire du profit rapidement.

L’upcycling, un enjeu majeur pour notre avenir ?

En faisant émerger de nouvelles manières de consommer, l’upcycling permet la création d’entreprises innovantes tout en offrant une alternative encore plus durable au recyclage.

Le « surcyclage », un pilier pour l’économie circulaire

L’économie circulaire veut limiter la consommation et le gaspillage des ressources, et veut promouvoir le remploi de nos déchets. Pour cela, nos déchets doivent être réutilisables, et cela passe par la création en amont d’un produit éco-conçu, qui pourra être recyclé et réutiliser.

L’upcycling redonne du sens au produit et revalorise son utilité, par son approche environnementale et économique. Il réutilise des matières premières qui ne coûtent rien ou pas grand chose, réduit la production de déchets, et utilise très peu de ressources environnementales. C’est donc la possibilité de réutiliser des chutes de tissus, des anciens vêtements et de faire du réemploi de matières sans polluer.

Le recyclage lui, qui demande beaucoup de procédés, ne peut pas se passer de l’intervention de professionnels et utilise encore beaucoup de ressources. L’upcycling est alors une option plus éco-responsable. Accessible à tous, elle favorise aussi les initiatives collectives et la création d’objets uniques par les particuliers.

Upcycling : de la réutilisation à l'innovation 2

La marque anglaise Haramwithsugar a misé sur les sneakers. All Amin, la créatrice, a eu l’idée de créer des vêtements à partir de ses anciennes baskets dans son atelier.

L’ancienne danseuse de ballet, s’est lancée dans l’upcylcing après avoir réalisé l’impact de la mode sur l’environnement. Pour tenter de renverser la tendance, et d’aller vers la mode responsable, elle décide à 23 ans, de créer une marque qui lui ressemble.

J’ai réfléchi à la manière de changer les choses, de secouer les consciences. [ … ] On peut faire quelque chose d’absolument génial avec une pièce qu’on voulait jeter.”

All Amin, Arte

Rendre un produit plus durable afin qu’il puisse être transformé et ne pas finir dans la nature, voilà l’objectif de l’économie circulaire. L’upcycling est alors un élément important dans la chaîne que constitue cette économie. Il laisse aussi libre cours à l’imagination des jeunes créateurs et leur ouvre les portes de l’entreprenariat, tout en donnant du sens à leurs projets.

Upcycling X économie mondiale

Toutes les relances économiques sont passées par la consommation excessive des ressources non-renouvelables rejetant énormément de CO2 et de déchets. L’effort massif en faveur de l’innovation pour relancer la croissance mondiale post-covid, ne peut donc pas éviter la question du changement climatique.

L’enjeu pour le monde, aujourd’hui, n’est pas seulement celui de la croissance purement monétaire, mais c’est aussi poser la question du bien-être commun, et donc de s’occuper de la terre et des individus. Ces dernières, non-incluses dans le PIB, sont fondamentales, et sont souvent laissées pour compte.

Notamment à l’heure où l’anxiété face aux changements climatiques et les catastrophes environnementales, est devenu un phénomène mondiale. Une enquête réalisée sur 10 000 jeunes de 16 à 25 ans dans 10 pays différents et financée par Avaaz, une ONG, montre que 45 % des jeunes concernés par l’étude, sont affectés d’éco-anxiété.

Visée alors une croissance basée sur le développement durable semble primordiale. Les Nations-Unis ont en fait une partie d’un de leur objectif, après avoir vu les effets néfastes du Covid-19 sur la croissance mondiale.

Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable.

Nations-Unis, Objectif 1.8

L’upcycling, pilier de l’économie circulaire, permet d’optimiser l’usage des matériaux usagés, tout en offrant aux jeunes générations la possibilité d’innover. Et cela sert à la croissance dite « verte ». Économique et environnementale, cette croissance doit répondre aux enjeux environnementaux dont dépend le bien-être des populations.

La croissance n’est donc pas qu’économique, elle est aussi durable. Viser le « surcyclage », c’est donc viser une production en accord avec l’environnement et qui répond en partie au problème du changement climatique. Et cela offre aux individus, la possibilité d’innover pour un monde plus en adéquation avec leurs valeurs.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à lire l’article sur les sites de ventes en ligne qui émergent et qui s’engagent pour l’upcycling et une mode plus durable !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.