Tribes (« tribus » en français), est le nom que prend l’ensemble de cette série photographique de groupe, réalisées sur les plages espagnoles ; résultat d’un projet social artistique réalisée par la photographe Lucía Herrero.

photographie issue de la série Tribes de l'artiste Lucía Herrero, mettant en scène six personnages âgées se tenant debout les uns à côté des autres devant une rangée de parasols Coca Cola

L’artiste, Lucía Herrero

Lucía Herrero est une artiste espagnole, s’étant formé dans l’architecture, le théâtre et la  photographie. Elle est reconnue internationalement pour son style en photographie documentaire qui a intéressé des conservateurs et des éditeurs du monde entier.

Au cours de ces dernières années, elle a développé une approche de la photographie documentaire appelée « son Antropología Fantástica ». C’est un mélange entre les sciences sociales et l’intervention artistique. Elle représente des personnes et des cultures avec des éléments à la fois théâtraux et fantastiques. Sur chacun de ses essais, il y a une analyse sociale mais aussi une recherche et une réflexion sur l’expression visuelle et les différentes approches conceptuelles pour construire des histoires.

C’est ainsi qu’en 2018, elle met en scène cette série de photographies, s’appuyant sur un éclairage studio et des éléments théâtraux pour capturer des scènes à l’aspect documentaire de la vie de plage quotidienne.

photographie issue de la série Tribes de l'artiste Lucía Herrero, mettant en scène trois femmes se tenant debout côte à côté, enroulées dans leur serviette de plage

La naissance du projet

En descendant une plage animée en Espagne, la photographe Lucía Herrero a été frappée par la nuancier des interactions humaines, des émotions exposées dans une sphère aussi publique que plage. Assis, allongés jouant sur le sable chaud, ces vacanciers – jeunes et vieux, et de cultures diverses – ont créé un portrait de l’humanité au repos. Un portrait qui a véritablement inspiré l’artiste qui a alors décidé de créer une série de tableaux qui utilise une mise en place de portraits traditionnels pour rendre hommage à cette collection diversifiée de personnes.

Une étude unique de l’humanité est créée, le projet, Tribes, est né.

La signification du projet selon Lucía Herrero

Quoi de mieux pour comprendre un projet que d’avoir le motif et les explications de son auteur lui-même ?

Dans le magazine culturel en ligne Lensculture, Herrero est revenue sur la fondation de cette étude artistique, son processus et ce qu’elle espérait capturer dans ces images uniques.

photographie issue de la série Tribes de l'artiste Lucía Herrero, mettant en scène une vieille dame appliquant de la crème solaire à son compagnon

« Tribes est une analyse sociale – un portrait brut de la société en Occident.

Ces photos de groupes de plage modernes s’inspirent des portraits en studio de tribus qui posaient fièrement en costume traditionnel à côté de leurs biens les plus précieux. Le ciel et la mer deviennent le décor peint du studio et le sable semble saupoudré sur le sol du studio. L’éclairage et la théâtralité des groupes ajoutent un élément de fantaisie à ces portraits, qui mettent en scène de vraies personnes dans leur environnement naturel. L’installation éclaire une situation banale et l’élève à un état d’exception. J’appelle ce type de photographie sociale « Antropología Fantástica». Ce sont des photographies qui incluent des éléments d’un style documentaire et théâtral; Je combine mes sujets avec des éléments fantastiques et dramatiques. C’est un photo-événement dans lequel les acteurs s’interprètent.

photographie issue de la série Tribes de l'artiste Lucía Herrero, mettant en scène deux hommes, deux femmes et deux enfants posant autour de parasols, chaises de plage et glacières

Des groupes de familles et d’amis se sont installés au bord de la mer, équipés pour passer une journée au soleil. Tous ces détails, juxtaposés harmonieusement, sont comme un poème; les coutumes se révèlent à travers l’humour, la couleur et la tendresse. La profondeur de toute une société est révélée.

Cette série parle de la condition humaine en vacances. De nombreuses émotions sont présentes: elles sont en paix, elles sont fières d’être là, elles sont honnêtes et vulnérables. L’environnement objectivement limité offre un extrait complet de l’essentiel.

photographie issue de la série Tribes de l'artiste Lucía Herrero, mettant en scène un homme tenant dans ses bras un enfant,et posant devant des constructions de sable

Cette série, une «tragi-comédie espagnole», est censée avoir de nombreuses interprétations différentes. D’une part, il parle de la classe moyenne occidentale, qui souffre d’une crise d’identité créée par la situation économique actuelle. Ces images nous font nous demander ce qui change et ce qui restera. Ils remettent également en question le concept de beauté d’aujourd’hui.

Les photos ont été prises le long de la côte espagnole et les gens ont été invités à participer in situ. Il m’a fallu dix minutes pour organiser ma configuration. Tout cela s’est dissous par la suite, ne laissant qu’un portrait de groupe, une peinture poétique – une allégorie humaine. »

photographie issue de la série Tribes de l'artiste Lucía Herrero, mettant en scène quatre adultes, deux hommes et deux femmes à côté d'un parasol tricolore.

Retrouvez cette étude artistique et les autres projets de l’artiste sur son site.

tribes.8