Tiny Houses & Big Mysteries Audrey Marquis

Les maisons hantées de la photographe Audrey Marquis

En modifiant les lumières et les couleurs au montage, cette photographe autodidacte transforme complètement les images réelles en clichés surnaturels et effrayants.

Photographie d'une maison isolée sur une route.
Tiny Houses & Big Mysteries

Audrey Marquis ne fait pas de la photographie sa profession, il s’agit d’un passe-temps pour lequel elle est douée. D’origine franco-canadienne, elle vit maintenant en Allemagne en tant que traductrice après avoir fait ses études à Montréal dans la communication et le commerce. 

Elle se découvre une passion pour la photographie lors de son voyage en Inde. Les couleurs vives dans ce pays la poussent à rechercher une nouvelle manière de capturer des souvenirs. Elle achète son premier appareil seulement en mai 2020. La qualité et la puissance évocatrice de ses clichés témoignent le don naturel et sa force d’apprentissage pour la photographie. Avant la crise du coronavirus, Audrey Marquis aimait saisir les personnes et leurs émotions, elle a su adapter son art pour rechercher de la beauté dans d’autres choses ; nous donnant la chance de voir des images spectaculaires de maisons. 

Photographie d'une maison isolée, l'atmosphère est floue et rouge.
Tiny Houses & Big Mysteries

Laisser l’image s’exprimer

On pourrait dire qu’elle est une photographe impulsive, la plupart du temps elle décide de partir en excursion, elle se promène avec son appareil photo et s’arrête quand elle croise un objet inspirant. La météo joue particulièrement, les tempêtes ou le brouillard sont des effets spécieux naturels, cela donne tout de suite un aspect fantasmagorique. Bien souvent, elle se balade la nuit pour obtenir plus de couleurs et accentuer le surnaturel.

Son inspiration, elle la puisse dans ses propres photographies, lors du montage elle s’amuse avec les différents réglages et laisse l’image prendre vie progressivement. En jouant avec les lumières, Audrey Marquis photographie des scènes surréalistes dont l’espace est occupé par des maisons ou des rues vides. Lorsqu’elle capture les images avec son objectif, elle les prend avec une lumière basse ce qui lui permet plus de possibilités lors du processus de montage.

Ses photographies sont modifiées partie après partie, elle module tout d’abord les couleurs puis elle modifie les sources de lumière qu’elle amplifie ou réduit à certains endroits. Le résultat est très coloré avec des combinaisons de tons intenses, on a l’impression que les images sortent de chef d’œuvres cinématographiques

Photographie d'une cabane en bois avec un ciel rouge.
Tiny Houses & Big Mysteries

Sa série horreur Tiny Houses & Big Mysteries

Dans sa série photographique Tiny Houses & Big Mysteries, Audrey Marquis transforme des petites maisons familiales en habitat lugubre. Nous pouvons voir comment elle réussit à saisir la lumière, son élément clé, pour apporter cette touche de mystère et de magie

Photographie d'une maison isolée, le ciel est rouge.

Les compositions sont simples, les maisons sont au centre en tant que sujet de l’image, au milieu d’un espace vide et abandonné. Aucune vie n’est présente, le seul indice est la source de lumière surnaturelle qui sort vivement des fenêtres. Ces lumières colorées sont de la même couleur que le ciel, il y a une étrange continuité entre l’ambiance et ces maisons isolées. Les objets qui composent le lieu autour de la maison sont peu visibles, soit rendus flous, soit sous le brouillard, comme si nous étions plongés dans un monde obscur. 

Photographie d'une vieille maison avec de la lumière jaune aux fenêtres.
Photographie d'une maison isolée avec ciel lugubre.
Photographie d'une maison au milieu d'un champs avec un ciel jaune et vert.

Le lieu où nous nous plaçons semble inhospitalier et en observant les maisons nous n’avons pas plus envie de nous y réfugier. Plus on les regarde, plus on se demande pourquoi cette lumière étrange jaillit de ces maisons perdues. Une distance se crée entre le manque de vie dans l’espace et la lumière censée être rassurante. Audrey Marquis nous confronte à un cauchemar fait d’étranges lumières et formes, on se croirait coincés dans l’univers du Horla de Maupassant

Photographie d'une maison isolée avec une lumière et des couleurs anormales.
Photographie d'une maison isolée avec un ciel vert.
Photographie d'une maison sur une butte avec un ciel bleu.
Photographie d'une maison isolée avec un ciel bleu.
Tiny Houses & Big Mysteries

Pour découvrir un peu plus l’univers de Audrey Marquis, rendez-vous sur sa page Instagram.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.