On vous dit tout sur Thylacine, le producteur voyageur.

Qui se cache derrière Thylacine ?

Originaire d’Angers, William Rezé débute la musique à l’âge de 6 ans dans une classe de saxophone du conservatoire local. Peu à peu, son amour du risque et de l’inconnu va l’emmener vers le jazz et l’improvisation. Arrivé aux Beaux-Arts en 2011, William se voit enfermé dans un studio à composer des musiques de films, mais c’est à cette période qu’il réalise que la musique électronique pourrait être le support idéal pour exprimer sa créativité débordante.

Portrait noir et blanc de Thylacine dans un train

C’est ainsi qu’en 2012 nait Thylacine, le nom scientifique du loup de Tasmanie, une espèce éteinte depuis plus de 70 ans. Ce choix s’explique par l’amour que porte William pour le voyage, l’inconnu et l’aventure. Une soif de liberté qui le pousse sans cesse à explorer de nouveaux horizons et de ne jamais se reposer sur ses acquis. Puisant dans de nombreuses influences, comme Moderat ou Massive Attack, Thylacine compose des morceaux puissants, sensibles et entraînants.

portrait de l'artiste Thylacine
Portrait de l'artiste Thylacine au fisheye

Le voyage au centre de son œuvre

Véritable baroudeur, Thylacine ne tient pas en place. Capable de partir avec sa caravane en Argentine pendant 3 mois pour composer, le jeune artiste n’a aucune limite pour créer. Après un premier road-trip en Russie, William a passé cinq mois à retaper une caravane pour en faire un espace de travail autonome (panneaux solaires) et mobile. “C’était un peu un rêve de gosse d’avoir un cocon où tu fais de la musique avec juste des panneaux solaires…“ confie-t-il. Ce nouveau lieu de travail va être l’occasion rêvée pour s’évader et découvrir de nouvelles sonorités. Il a pu traverser le continent, inviter des musiciens locaux et produire un son avec une place plus importante accordée aux voix et instruments.

Autre source d’adrénaline : les concerts. Thylacine n’hésite pas à se servir de son héritage du jazz. Il vit sa musique, fait corps avec le son et, surtout, plonge dans l’inconnu qu’est l’improvisation. Armé de son saxophone, l’artiste ne reste pas l’esclave des technologie, mais bien le maitre de sa musique. Un artiste avec une aisance rare qui permet de faire de ses fans les compagnons de son long voyage. Un voyage intime, puissant et qui n’est pas prêt de se terminer. 

Discographie de Thylacine :

  • Exil Ep (2015)
  • Transsiberian (03/2016)
  • Roads Volume 1 (01/2019)

Tenez-vous au courant de l’actualité musicale dans notre rubrique musique.