therese clip t.o.x.i.c

Thérèse s’émancipe dans son dernier clip “T.O.X.I.C”

Image d'avatar de Noémie ArensmaNoémie Arensma - Le 3 octobre 2020

Le morceau était sorti en juillet dernier, le clip vient d’apparaitre, pour le plus grand plaisir de nos rétines. Femme de talent, Thérèse na pas fini de nous surprendre, et nous offre ici un texte engagé. On prend parti.

Thérèse T.O.X.I.C

Des fleurs pour le dire

Thérèse a les cheveux bicolores et de fortes convictions. Celle qui a fait parti pendant trois années du duo La Vague aux côtés de Jonathan, navigue désormais en solo. “T.OX.I.C” est son premier single, son premier clip aussi, son premier message surtout. Thérèse chante et nous encourage à abandonner toutes nos relations toxiques, en commençant par celle que l’on a avec soi-même.

Thérèse T.O.X.I.C fleurs en feu

Le titre, co-produit par le producteur Lillois Adam Carpels et mis en images par Charlie Montagut se confond entre poésie contemplative et violence, entre une certaine forme de passivité et de l’action détonante. L’expression même de son message finalement, passer à l’acte, se débarrasser de ce qui nous empêche d’avancer, faire preuve de force et de courage.

Le message, cette invitation à l’émancipation n’en oublie pas de rester positive. Oui, cela peut prendre du temps, mais il est un dicton qui stipule “à cœur vaillant rien n’est impossible”. “T.O.X.I.C” c’est un peu ça finalement. Et si les mots ne suffisent pas les images sont là pour le dire : plongée dans la pénombre Thérèse fait face au miroir, se plonge dans un bain immaculé, se bats avec ses démons piégée dans un plastique épais… Toutes les difficultés, les nuances et le courage qu’il faut pour se libérer de certaines relations malsaines sont savamment représentées, sur fond de lumières variant entre le gris, le bleu et le rouge, entre la froideur et la force.

Thérèse T.O.X.I.C baignoire

Sur tous les fronts

Thérèse est une artiste touche à tout. Musicienne donc, mais aussi styliste (elle a notamment collaboré avec Sônge, Lonepsi ou Seb La Frite), modèle et militante. Ses combats sont ceux d’une génération et gravitent autour de la question de l’identité culturelle, de l’universalité, du féminisme inclusif… Comme une envie de feu pour briser la glace, elle porte haut ses idées. Son album, comme un furieux désir de vie mis en musique, la révèle dans son intimité profonde, à commencer par “T.O.X.I.C” dont elle disait : « Il est la. Je vous l’offre. Me suis jamais sentie aussi à poil, sapée en costard. Prenez soin de lui. Chantez, twerkez, chialez, baisez dessus. Je vous envoie du love fort. »

Thérèse T.O.X.I.C Fauteuil

Un appel à la vie que l’on va prendre à bras le corps dès janvier 2021, à la sortie de son premier EP. En attendant il est possible de suivre son journal de bord sur son  Instagram. Intitulé “Behind The Fringe” il s’agit du récit en plusieurs épisodes de l’enregistrement de son EP. Plutôt cool.

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Noémie Arensma
Article écrit par :
Je m’appelle Noémie, ce qui fait de moi, d’après prénoms.com , une personne “sensible, intelligente et communicative”. Me connaissant, j’aurai peut-être ajouté deux ou trois adjectifs séduisants mais non moins réalistes, cependant, écrire requiert une certaine impartialité paraît-il. J’ai grandi à Toulon sous les chants des cigales et du Pilou-Pilou, côtoyant les cagoles en tong et le mistral. Sentant naître un léger décalage avec mon environnement (j’étais finalement plus intéressée par la culture générale que par celle des vignes), j’ai pris la direction de Montpellier. J’aime lire tout ce qui me passe sous les yeux, écrire, aller au cinéma, danser en concert et la bonne bière. En résumé et pour citer un grand homme je dirais que "je chante la vie, je danse la vie et je ne suis qu'amour". Et parfois, je suis sérieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.