Somehoodlum dessine la pop culture et l’humour internet mieux que personne

Somehoodlum

Si comme nous vous aimez traîner sur Instagram, Vine, que vous aimez le rap et vous taper une bonne tranche de rire devant des stand-ups, il est impossible que vous ayez loupé SomeHoodlum et ses illustrations colorées (oui, cette combinaison d’intérêts est un peu spécifique).

Somehoodlum

Peu d’informations filtrent sur Adam aka Some Hoodlum, on sait seulement qu’il vient d’Indiana où il vivait chez sa mère et que ça fait deux ans qu’il peut légalement boire de l’alcool aux États-Unis, chose qu’il ne fait que pour « paraître cool » comme il l’explique au micro de Tall Tales, le podcast du producteur Them Jeans. Pas plus de détails dans ses biographies sur les réseaux sociaux, à part « je ne fais que de l’art » sur Instagram, d’ailleurs même ses illustrations ne comportent quasiment pas de commentaires, et n’en ont pas forcément besoin.

Pas besoin car le travail d’Adam parle de lui-même, élevé dans l’internet et nourri à la culture du meme, son œuvre est comme un trou noir cosmique aspirant toutes les particules de pop de ces dernières années: Kanye West, Taylor Swift, les Cheetos, ou encore la peur quand notre batterie d’iPhone passe à moins de 10%.

A la manière d’un 2 Many djs du crayon, il se permet ainsi des mash ups transgénérationnels mêlant Bart sapé comme Travis Scott, Future comme Prince, DJ Khaled en pokemon sans aucune forme de respect.

Évidemment, la couche de second degré sur ses travaux est épaisse et le message d’autant plus clair: le fun le fun le fun. Dans cet esprit, ce n’est pas un hasard qu’il ait rencontré Brandon Wardell, tout jeune comédien de stand up, fraîchement débarqué à Los Angeles avec son sac à dos rempli d’objets sponsorisés et son jogging siglé OVO.

En plus de sonner comme un nom de duo de série B américaine, Adam et Brandon partagent le même humour et la même obsession pour le rap, quand l’un dessine Drake en manette de Nintendo 64, l’autre fait des blagues sur Big Sean incapable de serrer une fille en club. C’est ainsi que Comedy Central lance depuis un an Hot Takes, un show animé par Brandon et mis en dessin par Adam où l’on vous donne à la pelle des conseils pour rester cool sur internet.

Une vidéo publiée par Comedy Central (@comedycentral) le

Un style insolent de simplicité hérité du fonctionnement d’un meme, taillé pour les millenials : coloré, court et que tous peuvent se réapproprier pour faire marrer sa timeline Twitter ou Instagram. Une viralité naturelle qui arrive enfin aux oreilles des cercles rap de sa génération, comme son illustration pour le label Soulection et son émission sur Apple Music

.

Si un jour vous avez la chance de déambuler dans les backstages d’un concert de rap et que vous croisez un type à l’air enfantin, en train de faire semblant de rapper ou en pleine discussion philosophique du genre « tu sais ce que fait le chat de Taylor Swift en ce moment?« , alors vous saurez que c’est lui. En attendant cet instant, on se repasse en boucle ses Vine les plus drôles

.

Tout le travail de Some Hoodlum est à retrouver sur son site / Instagram

Eric Rktn est sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.