les Simpsons fast fashion

Fast fashion : l’épisode enflammé des Simpsons

Depuis 33 saisons maintenant, le show à la “1984” de George Orwell, continue de faire rire avec des épisodes plus satiriques les uns que les autres. Dans l’épisode 8 de la dernière saison, le show s’attaque à la fast fashion.

les Simpsons usine

Le show “les Simpsons” met en lumière les problèmes liés à l’activité humaine depuis 1989. Pour son épisode sorti le 28 novembre dernier, il expose toutes les problématiques liées à l’industrie de la mode. La série offre aussi plus de détails sur la vie sentimentale de Smithers, le majordome de M. Burns.

Entre préjugés et vérités

En commençant l’épisode par l’éternelle relation problématique de Mr Burns et Smithers, on se dit que l’épisode sera comme les autres. Néanmoins, apparaît pour la première fois à l’écran, le personnage de Smithers plus vrai et plus sensible que jamais sur ses relations amoureuses. Smithers se confie à Homer sur la difficulté de rencontrer quelqu’un de bien sur les applications.

les Simpsons fast fashion

Grâce à Homer et son syndrome du sauveur, Smithers rencontre un designer et tombe amoureux de lui. Il s’avère que celui-ci veut ouvrir une usine à Springfield pour fabriquer sa nouvelle collection. Une idée qui fait sombrer le show dans une dystopie. L’usine explose et finit par rejeter toute sa toxicité dans le lac au poisson à trois yeux.

Le show met en avant dans cette première partie, le désastre de la vie sentimentale de Smithers. L’épisodes discute des problématiques liées au fait d’être gay et retourne les préjugés contre eux. Notamment en amenant Bart à dire, ” je pensais que les personnes gay étaient supposées être meilleures que nous”, en faisant référence au désastre de l’usine.

Réalité de la fast fashion

Cet épisode s’occupe enfin de la vie de Smithers, sans rester muet sur sa sexualité. Il expose aussi, à travers cette histoire, la réalité de la fast fashion. À travers ce récit qui tourne au cauchemar pour Springfield et pour Smithers, le dessin animé met en lumière un futur écologique désastreux.

En faisant référence, à la série “Chernobyl” sortie en 2019, le show montre le désastre écologique lié à la production de masse. Après avoir fait un épisode pour Balenciaga et sa collection automne-hiver 2022, Matt Groening, le réalisateur, attaque paradoxalement de front l’industrie de la mode.

la fast fashion dénoncée par les Simpsons
les jeans non portés

À travers la voix de M. Burns, on peut même entendre que “la fast fashion est beaucoup plus toxique que l’énergie nucléaire”. Ce n’est pas qu’elle pollue plus, c’est qu’elle pollue sans offrir quelque chose d’utile, comme de la chaleur ou de la lumière. Elle fait du profit sur des produits dont personne n’a besoin.

Cet épisode a un double intérêt, tout en mettant avant les préjugés sur la communauté gay, il décrit des vérités sur une des industries les plus polluantes. Par là, les Simpsons continue de faire rire ces spectateurs et de dénoncer les problèmes de nos sociétés.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.