road work series

“road work series” : la série road trip de So Yoon Lym

So Yoon Lym est connue pour ses peintures ultra-réalistes de tresses. Elle illustrait, en plongée, les dessins que formaient les tresses sur les crânes des personnes. Mais l’artiste a aussi réalisé toute une série sur la route, une sorte de road trip, à sa façon.

illustration road work series" : la série road trip de So Yoon Lym

La lumière comme ligne directrice

L’artiste divise sa série en plusieurs parties. So Yoon Lym nous a informé de l’importance de regrouper plusieurs de ses peintures en séries : « J’aime travailler dans une série parce que cela m’aide à me concentrer. Une série peut aussi être considérée comme un moyen de regrouper et d’organiser les pensées. Avoir un plan, comme une série de peintures, m’oblige à être pro-active et à me fixer des objectifs et des attentes. J’ai aussi beaucoup d’intérêts différents, il est donc important de regrouper les œuvres dans une série afin qu’elles ne se lisent pas toutes comme un ensemble flou. »

la première mini série s’appelle “Dusk to dawn”, soit en français, du crépuscule à l’aube. Au premier abord, les peintures en acrylique sur papier ressemblent à des photographies argentiques. C’est en partie, dû aux grains présents sur la peinture. La nuit ajoute cet effet mystérieux qu’aurait fait un développement d’une photographie.

« La série “Road work series” parle de la solitude. Les routes et les autoroutes sont utilisées pour transmettre le sentiment de voyage vers la quiétude. »

So Yoon Lym

On semble être transporté dans un road trip aux côtés de l’illustratrice et parfois même, faire partie d’un régiment. Toutes les voitures semblent rouler vers l’aube. Celle-ci est peut-être matérialisée par le halo de lumière sur chaque peinture qui sert de ligne directrice pour les voitures. La lumière dirige aussi notre regard vers les voitures, qui se dirigent toutes vers un nouvel horizon.

“Dusk to dawn”
“Dusk to dawn”

Pour sa seconde partie, “Dawn to dusk”, soit en français, de l’aube au crépuscule, l’artiste signe une peinture moins sombre et plus lumineuse. Si les voitures et le sol sont toujours aussi sombres, le ciel est devenu blanc. Il ne fait pas encore jour, on est à l’aube. Le soleil est en train de se lever.

 road work series So Yoon Lym
“Dawn to dusk”
voiture
“Dawn to dusk”

Prendre la bonne voie

Les séries de la jeune femme semblent illustrer l’abandon et l’incertitude : les voitures semblent rouler vers une destination inconnue, sans doute pour se retrouver comme l’explique l’auteur pour sa série “Headlights and Lights” : « Je pense qu’avec toute série ou tout projet, il doit y avoir un certain ensemble de règles, de raisons ou d’idées conceptuelles derrière la présentation. Les peintures des phares et des lumières ont été peintes au cours d’une période dans ma vie où je conduisais beaucoup la nuit et où je ressentais une grande incertitude quant à l’orientation de ma vie personnelle et professionnelle. ». On imagine les mêmes questionnements lorsque l’auteure a réalisé “road work series”.

« J’ai beaucoup conduit entre 1990 et 2008. Les images de la route m’ont donné un but et une raison de peindre. J’aimais vraiment conduire, écouter ma musique préférée et penser à mon avenir et à tous les projets que j’avais dans la vie quand j’étais jeune. Aujourd’hui, c’est l’actualité que j’aime le plus écouter. » nous raconte l’artiste avec un brin de nostalgie.

road work series So Yoon Lym 2
“Headlights and Lights”
dessin
“Headlights and Lights”

So Yoon Lym nous confie sa vision de sa série. Pour elle, “road work series” c’est avant tout une allégorie de nos vies, et du sens de celles-ci : « La route et les images de la route, je pense que ce sont des métaphores pour trouver une direction. Je pense qu’en tant que personne, nous nous perdons tous de temps en temps et nous trouvons notre chemin. Malheureusement, certaines personnes se perdent et ne peuvent jamais reprendre la route. » explique-t-elle poétiquement avant d’ajouter mystérieusement : « Trouver son chemin nécessite un certain degré de méditation quotidienne. Tout le concept de la méditation consiste à essayer de calmer votre esprit, afin de ne pas vous perdre dans le voyage de la vie. »

« Ces peintures représentent les souvenirs lointains du temps, du lieu et de la pensée. Ce sont des images qui m’aident à me concentrer et à discipliner mes pensées. »

So Yoon Lym

Avec “Vanishing Point”, So Yoon Lym continue sa série road trip. Elle nous emmène parmi des paysages éclectiques :

Vanishing Point
Vanishing Point 2
Vanishing Point 3

Lorsqu’on qu’on la questionne sur ses futurs projets, So Yoon Lym reste vague, mais une chose est sûre, elle ne quittera pas la peinture : «  Je sais que je veux peindre une toute nouvelle série qui est à nouveau une série de peintures en noir et blanc et à l’acrylique sur papier. Je sais aussi que l’imagerie doit être pertinente pour ma vie quotidienne. Mais je n’arrive pas à décider quelles sont les images quotidiennes qui me permettront de transmettre ce que je veux dire sans utiliser des images conventionnelles. J’ai beaucoup pensé à la vie et à la mort ces derniers temps. Je suis sûre que tout le monde dans le monde entier a également réfléchi à différents niveaux, à la possibilité et à l’inévitabilité de la mort avec la pandémie qui se profile dans nos vies. »

Vous pouvez suivre le travail de So Yoon Lym sur son site officiel ou sur son Instagram.