Les rivages de l’être humain chez Antoine d’Agata

Image d'avatar de Étienne PoiarezÉtienne Poiarez - Le 10 août 2016

Antoine-DAgata-001

Alors qu’une flopée de stéréotypes éculés persiste dans l’objectif des photographes lorsqu’il s’agit de s’attaquer à la nuit,  l’œuvre du Français Antoine d’Agata semble essentielle pour nous dévoiler ce qui existe à l’envers de la réalité.

Membre de l’agence Magnum, avec laquelle il couvre également les violentes odyssées personnelles des réfugiés cherchant asile sur le vieux continent, c’est bel et bien lorsque le jour décline que tout son génie éclate, captant d’un seul clic, un espace-temps à part, dans lequel il entrelace entièrement sa vie, y compris ses dérives sexuelles et narcotiques. D’origine marseillaise, il s’intéresse très tôt au politiquement incorrect, les mouvements punks et anarchistes d’abord, les bordels et les drogués ensuite, lorsqu’il commencera à fréquenter également ces lieux, et enfin les immigrés, leurs points de passage et leurs destins uniques.

Préférant séjourner dans les périphéries de la bien-pensance, d’Agata donne des convulsions à la photographie, en retranscrivant l’extase dans des œuvres sérielles, sans affect, à la fois conceptuelle et informative, déployant une poésie oculaire crue, acérée, décrivant le monde tel qu’il est.

EGYPT. Cairo. 1999.

antoine d'agata 005

antoine d'agata 002

antoine d'agata 006

antoine d'agata 008

antoine d'agata 003

A l’heure des effroyables périples qui secouent l’Europe, d’Agata est également là pour nous dévoiler ce qui est totalement oblitéré par les grands médias traditionnels. les cloisons qui séparaient reportage, photographie plasticienne, pratique performative et approche conceptuelle de l’image se brisent au fil de son œuvre, donnant à voir ce que nous avons peur de regarder en face. C’est en cela que réside toute la force de son œuvre, donner à voir ce qui n’est pas montrable. A travers ses “Psychogéographies” qui saisissent toute l’individualité d’une silhouette dans son environnement en déshérence ou ses puissantes photographies de guerre, d’Agata est le pont entre notre réalité et ce que nous souhaitons voir disparaître de nos visions.

 antoine d'agata 012

antoine d'agata 013

antoine d'agata 009

antoine d'agata 010

antoine d'agata 16

antoine d'agata 18

antoine d'agata 14

antoine d'agata 19

Enregistrer

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Dans ce deuxième article, Beware vous propose ses recommandations personnelles,…

3 juillet 2024

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Quelques jours avant les élections législatives britanniques, Banksy a profité…

1 juillet 2024

Visages multiples de Iain Macarthur

Visages multiples de Iain Macarthur

Ses coups de crayon dessinent des visages à n’en plus…

27 juin 2024

Étienne Poiarez
Article écrit par :
Étienne Poiarez, doctorant à l’École Doctorale des Humanités à Strasbourg, a écrit un mémoire sur La Trilogie Cornetto d'Edgar Wright. Il a également obtenu un master en Information et Communication à Paris III Sorbonne-Nouvelle. Actuellement, il se consacre à une thèse sur le comique dans la cinématographie européenne récente, examinant les liens entre esthétique et éthique dans ses recherches sur des réalisateurs tels que Yorgos Lanthimos et Quentin Dupieux. En plus de ses travaux académiques, il a publié un article sur Tsui Hark et prépare un essai intitulé « La Trilogie Cornetto d’Edgar Wright ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.