Raury collabore avec Tom Morello (Rage Against The Machine) pour son 1er album. 1

Raury collabore avec Tom Morello (Rage Against The Machine) pour son 1er album.

raury

 

Une des plus grandes surprise de notre périple à Dour cette année a été de voir le jeune Raury jouer sur scène, et ainsi vérifier si tout le bruit autour de son projet était justifié ou non. Résultat: une claque inclassable entre la sueur d’un concert de rock et l’énergie d’un public de rap, le tout orchestré par un mec né en 1996. Un jeune âge trompeur, car depuis ses 15 ans Raury est un projet minutieusement développé, bien à l’écart du rap corrosif de son Atlanta natal.

J’ai l’impression qu’Atlanta manque de quelque chose d’irrésistible, de choquant, frais et putain de cool. Beaucoup de gens suivent les pas des “Rois d’Atlanta” du passé, comme Gucci Mane, TI, Ludacris, et personne n’a réussi à passer ce mur. Je pense que quelqu’un devrait venir avec une version modernisée de ça. Je pense que je peux être cette personne.

Un an après cette déclaration apparait “God’s Whisper”, un premier hit d’avertissement orné d’un chapeau que ses fans surnomment maintenant le “Raur-hat”. C’est une sommation sonique extraite d’ “Indigo Child”, une mixtape/album (on ne sait plus trop comment appeler ça) d’un niveau bien au dessus d’un premier essai, loin du rythme effréné des sorties de ses ainés, et sans aucune collaboration. Un effort personnel qui lui vaut d’entrer dans le cercle des artistes qui brouillent les pistes entre le rap et la pop en 2015, avec Action Bronson ou Chance The Rapper. Une volonté de flou que l’on retrouve dans “Friends”, premier single de son VRAI album prévu pour octobre. On y retrouvera des anciens (Big KRIT, RZA), un nouveau (Key!), et Tom Morello.


Réécoutez Indigo Child :