Raegular, l’homme derrière nos plus belles jaquettes

Samuel Lamidey aka Raegular depuis 2014, est un graphiste touche-à-tout (photographie, vidéo, typographie) qui produit un travail très actuel puisque nous lui devons la réalisation des pochettes les plus célèbres du rap français depuis plusieurs années. De Nekfeu à Alpha Wann, l’imagination de Raegular est sans fin, et ne cesse de nous étonner.

Pochettes des albums UMLA et Les étoiles vagabondes par Raegular.

Avant d’intégrer l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Raegular n’avait jamais tenu un crayon dans ses mains. L’école d’art est pour lui le moyen de découvrir l’art et l’histoire de l’art, et de s’essayer à plusieurs formes de médium. À sa sortie de l’ENSAD, Raegular forme, avec plusieurs de ses amis d’alors, le collectif Garage. Étaient présents Syrine Boulanouar (qui a produit une immense part de l’identité visuelle du collectif 1995), Antoine, le propriétaire du garage où était installé le collectif, Léopold au graphisme tout comme Raegular et bien d’autres. La rencontre avec l’univers du Rap se fait, pour le collectif Garage, grâce à une rencontre imprévue avec Sneazzy qui s’y est arrêté par le plus grand des hasards.

Pochette de l'album Alph Lauren 1 & 2 par Raegular
Pochette de l'album "Cyborg" de Nekfeu par Raegular.

Après la période Garage, Raegular se rapproche de Don Dada Records, et réalise la pochette de Alph Lauren 1. Viennent les collaborations avec Cyborg de Nekfeu et Lomepal. La pochette de Cyborg est en partie inspirée des “Obi” japonais, sorte de bandeaux en papier que l’on retrouve fréquemment autour des vinyles. Raegular a eu également une volonté de mêler photographie, collage et retouche photoshop. L’utilisation du glitch (mise en image des erreurs numériques/ informatiques à des fins esthétiques) colle parfaitement avec le nom et les sonorités de l’album, tournant autour de la figure du Cyborg.

Pochette de l'album "FLIP" de Lomepal par Raegular.

L’album Flip de Lomepal est le prétexte idéal pour démontrer son talent pour la photographie, qu’il pratique en amateur depuis de nombreuses années. Lomepal a été le premier artiste pour lequel Raegular a réalisé une cover complètement photographique, sans graphisme ajouté. Pour Alph Lauren 1 et 2, il y avait le même esprit mais les pochettes étaient légèrement plus retouchées pour donner un aspect plus artwork.

Pochette de l'album de Alpha Wann "UMLA" par Raegular.

La collaboration entre Alpha Wann et Raegular date des débuts du chanteur, qui lui a donné l’occasion de réaliser sa première cover. La pochette de “Une main lave l’autre” a été conçue pour représenter le chanteur seul, dans un espace coloré, qui fait apparaître le rappeur comme au milieu de nulle part. Challenge réussi quand on sait que la photo a été prise sur la terrasse des beaux-parents de Raegular. Ce projet fut de longue haleine, puisqu’au départ, la pochette devait s’approcher de celle d’A$AP Ferg, “Still Driving”.

Pochette physique de l'album de Nekfeu "Les étoiles vagabondes" par Raegular.

Le dernier grand projet de Raegular était la pochette de Nekfeu pour “Les étoiles vagabondes”, album sorti en juin 2019. Il déclare qu’il s’agit d’un travail sur les textures qui seront ensuite utilisées pour le fourreau du CD. « En mai, j’ai passé un certain nombre d’heures à travailler des textures qui serviront ensuite au fourreau du CD ou aux sous-pochettes du vinyle. »

Raegular marque les esprits par cette pochette grâce à la mise sous vide du CD physique. Inspiré par Yeezus dont la cover a été réalisée par Virgil Abloh, le détournement de l’objet marque un grand coup dans ce projet titanesque signé Nekfeu. A la fois oeuvre cinématographique, album et album-fleuve avec l’Expansion, “Les étoiles vagabondes” promet à Raegular une longue carrière dans la réalisation de pochettes de disque.

Visuels pour l'album "Les étoiles Vagabondes" de Nekfeu par Raegular.
Photographie de Hologram Lo' par Raegular.
Portrait de Hologram Lo’ par Raegular

Les inspirations de Raegular sont nombreuses, et la plupart d’entre elles proviennent du rap américain. Des pochettes comme celles de Kendrick Lamar, Negro Swan, Geto Boys etc. Son travail s’articule autour de la volonté et l’inspiration des artistes comme il le dit lui-même dans une interview fleuve pour Abcdr Du Son : “Je pense que la première chose déterminante est la rencontre avec les artistes. Il ne faut pas croire, même si les artistes ne savent pas forcément faire une pochette, ils sont hyper créatifs… Ils sont des radars à ressentir leur époque et les écouter est primordial. Après oui, ton ressenti s’ajoute, ce que tu aimes, les références, parfois tu es pertinent, parfois non… Et dans l’état actuel de la pochette, ça commence à être un peu mieux, même si on peut avoir encore plus de diversité, des choses qui sortent du lot… Il faut s’efforcer d’aller dans ce sens : des choses différentes.”

Si vous avez apprécié le travail de Raegular, faites donc un tour sur son site.