Pochette de l'EP Nuits de thems

Nuits, une ode aux errances nocturnes

Image d'avatar de Clara DebroisClara Debrois - Le 12 janvier 2021

Lorsque s’effacent les derniers rayons du soleil, le temps semble s’arrêter et c’est un nouvel univers qui s’ouvre à nous. Les découvertes nocturnes vous manquent ? Nuits, premier EP de thems, leur redonne vie.

Pochette de l'EP Nuits de thems
Nuits, un EP signé thems © Félix Muhlenbach

Une déambulation nocturne

La nuit, pour thems, Félix Muhlenbach de son vrai nom, est un moment très particulier. Pour lui qui peut passer des heures, des jours, sur la recherche d’un son, c’est la parenthèse parfaite pour la création musicale. Il semblait alors tout naturel que son premier EP soit une dédicace à ces heures tardives dédiées à la musique ! Les morceaux de Nuits s’enchaînent, les uns après les autres, et nous entraînent dans une balade nocturne de plus en plus intense.

Nuits, une invitation à la déambulation nocturne

À la recherche de l’autre

Nuits n’est pas vraiment l’histoire d’une nuit paisible de sommeil. Bien que les morceaux de thems invitent à la rêverie, la nuit c’est aussi, et surtout, une longue balade où l’on va à la rencontre des autres. Aujourd’hui, s’aventurer la nuit nous semble très lointain, voire impossible, mais cet EP créé en grande partie avant la crise actuelle nous retransmet les vibrations particulières des errances nocturnes. On se souvient des nuits passées dehors, du crépuscule, des heures les plus sombres et des premiers rayons du soleil. On imagine les rencontres qu’on pouvait y faire, des personnes qu’on ne faisait que croiser, des discussions et des moments partagés… Tout ça grâce aux morceaux oniriques de thems. Et si les morceaux n’évoquent pas assez les rencontres nocturnes pour vous, il n’y a qu’à visionner le clip de Nuits pour le comprendre.

Le rapport aux autres est une source d’importance majeure dans son travail, il s’inspire de l’individu et du groupe, de leurs émotions et sentiments qu’il veut retranscrire dans ses morceaux. Il a d’ailleurs fait l’expérience de la musique en groupe en tant que bassiste avant de découvrir la M.A.O (Musique Assistée par Ordinateur) et de devenir artiste solo. Nuits est bien créé de ses mains mais l’EP est empreint d’un mouvement vers l’autre. Si les projets de concert que thems avait pour 2020 ont été contrariés, occasion manquée d’aller vers les autres grâce à la musique, ce n’est pas pour autant qu’il rompt le contact : il n’arrête pas de travailler et de proposer de nouveaux contenus. The Show Must Go On avec les six morceaux qui composent Nuits !

Une musique-cinéma au cœur de la nuit

Le cinéma est la deuxième source d’inspiration incontournable de thems. Il est passionné par les artistes comme Ryuichi Sakamoto ou Nils Frahm dont les musiques accompagnent les films.. On retrouve ainsi dans ses morceaux une attention toute particulière pour les mélodies, mais c’est en réalité toute l’esthétique de Nuits qui est influencée par le septième art.

Le clip d’Horizon, entre musique et film

Le travail musical de thems s’accompagne d’un travail sur l’image, sur la vidéo, comme en témoigne le clip d’Horizon, morceau tiré de l’EP. Lorsqu’il est sur scène, l’univers musical et cinématographique s’entremêlent aussi grâce à la projection vidéo, essentielle pour lui. Nuits n’est pas fait pour qu’on ferme les yeux, bien au contraire, tout est autant à voir qu’à entendre. Pour cette année 2021, on souhaite à thems de pouvoir développer cet univers nocturne envoûtant sur scène.

Merci PWFM.fr pour la découverte :)

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Clara Debrois
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.