Nikon Small World Photomicrography

La 48ème édition du Nikon Small World Photomicrography nous dévoile la beauté du monde microscopique

Image d'avatar de IsmaellaIsmaella - Le 27 octobre 2022

Partons à la découverte d’un autre monde, comme issue d’une autre galaxie qui se cache tout autour de nous, Le Monde du Minuscule. Aujourd’hui, grâce au Nikon Small World Photomicrography competition, emmenez votre esprit dans une autre réalité, en découvrant les meilleurs clichés du concours.

Photo microscopique d'une langue d'escargot des mers formant des tiges très colorées et parallèles.
La radula (langue râpeuse) d’un escargot marin en X10/ ©Igor Siwanowicz/ Nikon Small World Photomicrography Competition

Sur notre terre, au-delà des théories en tout genre du multivers, il existe d’innombrables mondes, dont on peut ignorer la beauté subjuguante. Les plus connus étant l’univers marin, aérien ou terrestre, il en existe un que l’on a longtemps ignoré, Le monde l’infiniment petit. Grâce aux immenses avancées technologiques, nous pouvons aujourd’hui percer le secret de cet univers, qui est autour, et même à l’intérieur, de nous. Ce monde microscopique n’a rien à envier au nôtre. Grâce à ses couleurs psychédéliques, et ses scènes parfois terrifiantes, le Nikon Small World Photomicrography nous offre un véritable spectacle qui remettra sûrement en cause la perception de votre environnement.

La libération du monde microscopique

Cristaux d'acide oxalique pendant la précipitation vu sous un microscope formant des carrées de couleurs vives (orange, vert, bleu) au milieu d'un liquide beige
Cristaux d’acide oxalique pendant la précipitation/ © James Dvorak / Nikon Small World Photomicrography Competition 1975

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le Nikon Small World Photomicrography competition est déjà bien ancré dans les concours photographiques. En ayant plus de 48 éditions à son actif depuis 1975.

Mais au fil des années grâce aux fabuleuses avancées technologiques, les dispositifs pour révéler ces images inédites se sont grandement améliorés, et ont pu donner lieu à des couleurs encore plus exaltantes et des scènes toujours plus époustouflantes.

Cette année, les gagnants ont été choisis parmi plus de 1300 photos, en provenance de 72 pays différents.

Le remake horrifique de Antman

Photo vu d'un microscope d'une tête de fourmi aux allures terrifiantes.
Fourmi en grossissement X5/ © Eugenijus Kavaliauskas/ Nikon Small World Photomicrography Competition

Parmi elles, une a su se démarquer en faisant le tour de la toile et des médias du monde entier, la “terrifiante” fourmi. On pourrait penser à la mise en scène d’un simple petit insecte, mais en observant sa version microscopique, l’image inoffensive et mignonne que l’on avait d’elle, risque de totalement changer.

Bien que ce cliché soit totalement réel, le docteur Eugenijus Kavaliauskas se cachant derrière la photo, avoue tout de même avoir volontairement rendu la formicidae terrifiante, grâce à un cadrage spécifique. Il explique aussi aux journalistes d’Inter son avis par rapport aux réactions vis-à-vis de cette photo.

« Il n’y a pas d’horreur dans la nature. Quand j’ai commencé la microphotographie, je pensais, moi aussi, que tous les coléoptères ressemblaient à de petits monstres. Mais maintenant, je m’y suis habitué et je suis surpris de voir qu’il y a tellement de miracles intéressants, magnifiques et inconnus sous nos pieds. »

Le gecko devient gagnant

Photo vue au microscope de la patte d'un gecko géant de Madagascar. Elle devient transparente et laisse apparaître toutes ses cellules.
Main embryonnaire d’un gecko géant de Madagascar/ © Grigorii Timin et Docteur Michel Milinkovitch/ Nikon Small World Photomicrography Competition

Bien que l’engouement derrière le cliché de la fourmi soit important, ce n’est pas celui-ci qui a reçu le prix gagnant, mais bel et bien celui de Grigorii Timin et du docteur Michel Milinkovitch, deux scientifiques du domaine de la génétique et de l’évolution à l’Université de Genève en Suisse.

Leur œuvre représente un très gros plan sur la patte d’un gécko de Madagascar, laissant paraître « la façon dont les structures sont organisées au niveau cellulaire » précise Grigorii Timin sur le site officiel du concours. Une révolution pour la science.

On imagine que vous voulez encore voir ce merveilleux monde microscopique ? Eh bien juste pour vous, voici une petite sélection de nos clichés préférés de cette édition !

Traumatisme crânien d'une souris vu au microscope. Il forme des centaines de filaments "tombants" aux couleurs vives et fluorescentes.
Courge sensori-motrice murine, à la suite d’une légère lésion cérébrale traumatique chez une souris transgénique/ © Andrea Tedeschi/ Nikon Small World Photomicrography Competition
Araignée sauteuse audacieuse vue au microscope. Elle a des yeux vert et une bouche rougeâtre gonflée ainsi qu'un abdomen bleu.
Araignée sauteuse audacieuse/ © Dr. Andrew Posselt/ Nikon Small World Photomicrography Competition
Photo du sable d'Alaska vu au microscope. Il représente des dizaines de cristaux verts, jaunes, oranges et roses pâle.
Sable D’Alaska/ © Xinpei Zhang/ Nikon Small World Photomicrography Competition
Cellules de bois vues au microscope. Des milliers de petits cercles roses, bleus et violets sont visibles.
Cellules de bois/ © Anne-Francoise Tasnier/ Nikon Small World Photomicrography Competition
Champignons européens sur une feuille de poirier.
Champignons européens de la rouille du poirier/ © Dr. Csaba László Pintér/ Nikon Small World Photomicrography Competition
Diatomées disposées formant une rosace psychédélique avec des triangles, des carrées et des ronds de toutes les couleurs.
Diatomées disposées en forme de rosace/ © Klaus D. Kemp/ Nikon Small World Photomicrography Competition

Si vous souhaitez découvrir les clichés gagnants des éditions précédentes, ou tout simplement vous instruire sur le monde microscopique, rendez-vous juste en dessous !

Site officiel du concours juste ici !

Instagram : @nikoninstruments

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Notre sélection des festivals français du mois de juin 2024

Notre sélection des festivals français du mois de juin 2024

L'été approche à grands pas, amenant avec lui le retour…

28 mai 2024

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Ismaella
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.