Nikon film festival 2022

Nikon Film Festival 2022 : le retour d’un tremplin

La cérémonie de remise des prix du 22 avril dernier a clôturé le 12 ème Nikon Film Festival. Dans une ambiance festive, les participants, le jury et les organisateurs se sont retrouvés pour célébrer leur amour du cinéma.

Affiche : Nikon film festival 2022

Sur le thème du rêve, 1605 courts-métrages ont été réalisés. Parmi eux, 50 ont pu accéder à la cérémonie, et seulement 11 ont reçu un prix sous les applaudissements des participants et du jury.

Nikon Film Festival : un tremplin

Depuis 2010, le Nikon Film Festival met à l’honneur le cinéma avec un concours gratuit et ouvert à tous. Les participants doivent réaliser un court-métrage de 2 minutes et 20 secondes sur un thème imposé. Cette année, le thème était « un rêve ». Chaque film proposé interprète à sa manière sa vision du thème, à travers la fiction, l’animation ou le documentaire.

Les participants de cette nouvelle édition ont traités le thème à partir de sujets tels que l’immigration, les enfants ou la place des femmes dans nos sociétés. C’est donc toute une palette de courts-métrages qui sont et qui ont été proposés par les jeunes équipes.

Cette année, le jury était présidé par l’acteur et réalisateur Gille Lellouche. Il était accompagné entre autres de l’actrice et réalisatrice Aïssa Maïga, du journaliste Augustin Trapenard (France Inter) et l’actrice Lyna Koudri (révélée dans Papicha de Mounia Meddour). Tous se sont réunis pour juger les 50 courts-métrages qui sont arrivés en finales.

Photo du jury Nikon

11 prix sont décernés, de la meilleure réalisatrice au meilleur acteur. Les gagnants se voient attribuer du matériel vidéo Nikon, une bourse de résidence CNC, et voient leur film être diffusé au Short Film Corner de Cannes 2022. Ils ont par la suite, la possibilité de participer aux événements de la Quinzaine des Réalisateurs.

Pour les jeunes qui veulent une place dans le monde du cinéma, le festival est un tremplin qui leur permet de rencontrer des personnes du milieu et de diffuser leur travail. C’est aussi la possibilité pour eux de continuer à faire du cinéma tout en ayant les fonds nécessaires pour la suite de leurs projets.

Une inspirante cérémonie de remise des prix

Le Nikon Film Festival n’est pourtant pas qu’une compétition. Il permet aussi de rassembler les jeunes autour de leur amour pour le cinéma dans la salle mythique qu’est le grand Rex, et qui accueille notamment la cérémonie des Césars. Et ce 22 avril dernier, les finalistes étaient bien tous présents dans une ambiance festive en attendant le verdict. Tous étaient conscients de la chance d’avoir été sélectionnés parmi tous les courts-métrages initialement en compétition.

Photo de la salle de cérémonie du Nikon

Le premier prix, celui du public a récompensé « les rêves lucides », réalisé par Paul Deby. Drôle et touchante, l’équipe du court-métrage a révélée l’avoir fait en moins d’une semaine, et ne pensait pas arriver jusque-là. Dans la cohue des applaudissements et après la diffusion de leur court-métrage, c’est au tour du prix des écoles. Décerné à « Alex », réalisé par Aretha Iskandar & Edouard Lemiale.

Photo du gagnant du prix des écoles : "Alex"

Le prix de la critique lui, attribué par Allociné et Sens Critique a récompensé l’idée originale de Benjamin Ifrah, avec « Sweet Dreams ». Mettant en scène un monde où le rêve est monétisé. Les remises se sont succédées, jusqu’au prix Alice Guy qui célèbre les femmes avec « Deux heures par semaines » de Mathilde la Musse. Un court-métrage qui invite les spectateurs dans la vie deux adolescentes qui rêvent de gagner des millions d’euros.

Photo du gagnant du prix Alice guy "Deux heures par semaines"

Le grand prix du jury tant attendu et qui clôture la soirée, a mis à l’honneur le film de Christophe Ideal « Nourrir les cygnes ». Dans la tête d’une personne endormie, c’est tout un monde imaginaire qui se révèle. Entre la fantaisie du rêve et les peurs qui s’y cachent, ce court-métrage montre une grande maturité de la part du réalisateur.

Entre la diffusion des courts-métrages, les prix et les interludes des musiciens présents sur scène, les gagnants plein d’émotions ont pris la parole et ont remercier leur famille, leurs amis et leur équipe. Dans les discours une certaine modestie était palpable. Ils ont remercié le festival de leur donner confiance en l’avenir et de leur donner la force d’aller plus loin. Certains se sont exclamés, « ce prix ce n’est pas une finalité, c’est une étape vers la suite ! ».

Ce prix, ce n’est pas une finalité, c’est une étape vers la suite ! 

Remise des prix, Nikon Film Festival 2022

Vous pouvez retrouver tous les courts-métrages et l’intégrale du palmarès 2022 sur le site du Nikon Film Festival.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.