Malca est un pionnier de l’électro pop marocaine

malca

“J’ai eu la chance de faire ça ici, parce qu’il y avait énormément d’opportunités pour créer des choses nouvelles, […] Il n’y a pas d’industrie du disque, il y a un potentiel artistique évident, mais pas encore commercial au Maroc. C’est vrai que c’est encore un peu compliqué aujourd’hui”.

C’est dans ces termes que Malca parle de la scène marocaine dont il repousse les limites de la pop. Cet été, son hit “she gets too high” a créé un micro séisme en France, le révélant comme un croisement franchement cool entre Toro Y Moi et les premiers morceaux de Théophilus London (quand il ne faisait pas encore de la musique de club). Son premier EP vient de sortir, avec en plus une reprise de Drake “Hold On We’re Going Home” qu’on ne va pas bouder.

Il passe le 24 octobre au Badaboum , dis à ton amour de vacances de revenir.

Malca – She gets too high EP (Golden Youth / Bear In Mind)