_DSC9875

Il y a déjà un an je venais à ta rencontre pour la première fois. Je traînais les pieds il est vrai. L’idée du lieu de notre rendez vous me rebutait un peu je l’avoue. Malgré cela, dés mon dépars pour la Normandie, pays de la pluie, un désir de me trémousser sur tes longues côtes ensablées m’envahit.

L’année passe mais je n’oublie pas cette aventure, ces moments au soleil couchant et cette pluie qui nous chatouillait le bout du nez. Je me souviens de ces vagues qui ondulaient aux rythmes de nos musiques préférées. Parfois rock parfois électro, parfois acoustique parfois classique, il n’était plus question de moi mais de nous sur cette plage. C’est aussi sur ce sol rouge du Casino que nous avions ris et regarde nous aujourd’hui, nous rions toujours à l’unissons.

Alors pour cette année, je me devais de t’envoyer cette lettre. Une lettre ou je te déclare mon amour Cabourg. Certains diront que tu es trop petit, trop bobo, trop parisien trop trop. Il n’en est rien pour moi. Ta petitesse est gage d’intimité, ton côté parisien te permet de jouir encore plus de cette nature que tu ne vois que rarement et puis ton côté bobo je ne le vois que joviale et serviable.

Tu m’as fait danser durant tout le week end, et cela c’est un exploit. Tu m’as surprise en présentant tes nouveaux amis de Bonnie Banane à JAGWAR MA je les ai tous apprécié.

Merci ma chère et tendre et à l’année prochaine je l’espère.

_DSC0052

_DSC0112

_DSC0065

_DSC9849

_DSC0073

 

_DSC0188

_DSC0005

_DSC0215