L’artiste est-il encore capable de créer ? Ou plagie-t-il simplement ce qui a déjà été fait ?

Image d'avatar de BcomteBenjamin Comte - Le 28 août 2014

corps lac

Cet inévitable débat catapulté par le pater familias, lors du traditionnel repas du réveillon… où personne n’ose rétorquer un mot. Chacun fouille dans sa mémoire, se rappelant les pages « arts&scènes » du Télérama de juillet, et pourtant, excepté un énième article sur la semaine de la mode parisienne, et le flamboyant retour aux années 90 de la maison YSL, personne ne connait de personnalité assez innovante pour contrer les infâmes propos de papa.

colored photography

Il est donc temps de vous faire connaitre l’Américaine Shae DeTar, cette femme indépendante, qui se joue des normes en matière d’image. La base et le concept de son travail est relativement simple : mélanger photographie et peinture. Rien de très innovant pour le moment me diriez-vous, mais peu d’artistes ont pu placer la femme du 21ème avec autant de grâce et de subtilité. Chez Shae DeTar, elle devient paradoxale : noble, et pourtant commune. Un mélange d’Hedi Slimane/Gustav Klimt sous LSD. Semblant innocente, pourtant délicieusement érotique. Le regard est puissant : il ne séduit pas, il provoque!

En utilisant la femme comme épicentre de la création, Shae DeTar fait naître un féminisme plus abordable et moins brut que ce qui a été fait auparavant. Cette dernière exerce cette technique de l’alliage photo/peinture depuis les années 1990. La photo perd de sa violence et de son réalisme. La peinture devient accessible et semble renaître. Cette ancienne mannequin vedette d’Instagram, ajoute une touche « mode » à ses muses. Nous nous retrouvons dans une atmosphère poudrée, délicieusement féminine. Admirant ses modèles mystiques, transpirant de désir.

shae de tar

Avec la classe d’une New Yorkaise, elle maîtrise son image et incarne nouveauté, style et élégance 2.0. Il ne serait pas surprenant d’imaginer une future collaboration entre elle et « Nuclear Wintour»… écrasant du haut d’un escarpin Manolo, ces artistes bas de gamme, remplis de faux semblants.

Shae DeTar sera donc à partir de maintenant votre argument vedette! Placez-la comme bon vous semble. En particulier dans ces assommants débats sur l’avenir de l’art. Ces questionnements élaborés par de pessimistes bobos. Vous leurs expliquerez qu’en matière d’art, l’heure n’est pas à l’innovation, mais à la transformation!

photographie
shae detar 2
shae de tar 2
redhead
photographie rousse
photographie fille
photographie fille rivière
photo 2
painted photo shae detar
fine art
fille lac
fille desert
shae detar

Découvrir plus ?

https://shaedetar.com

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Dans ce deuxième article, Beware vous propose ses recommandations personnelles,…

3 juillet 2024

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Quelques jours avant les élections législatives britanniques, Banksy a profité…

1 juillet 2024

Visages multiples de Iain Macarthur

Visages multiples de Iain Macarthur

Ses coups de crayon dessinent des visages à n’en plus…

27 juin 2024

Benjamin Comte
Article écrit par :
Journaliste culturelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.