Kanako Abe

Kanako Abe ou comment rendre l’ancestral moderne

Image d'avatar de Tom DemarsTom Demars - Le 6 février 2021

Basée à San Francisco, Kanako Abe est une artiste à part. L’illustratrice a, en effet, décidé en 2012 de faire évoluer sa façon de concevoir des œuvres. Cherchant à repousser ses limites, l’artiste décide de puiser dans l’art ancestral japonais et, notamment, dans l’Ise-Katagami. Une technique qui demande une réelle rigueur et qui utilisait, autrefois, un pochoir pour concevoir des motifs très complexes sur le tissu Kimono. Abe a, donc, puisé dans cet art et l’a remis au goût du jour pour s’en servir comme base à ses œuvres. 

illustration réalisée par l'artiste Kanako Abe grâce à la technique japonaise de l'ise-katagami
illustration réalisée par Kanako Abe grâce à l'ise-katagami
illustration réalisée par l'artiste Kanako Abe

Au départ utilisé pour décorer les vêtements, cette pratique date de la fin de l’époque Kamakura (1185-1333). Cet art va, néanmoins, connaître sa véritable heure de gloire durant l’époque Edo (1603-1868) grâce aux classes bourgeoises qui raffolent des kimonos conçus et décorés avec cette technique. Véritable bien culturel pour les Japonais, cet art connaît une résonance toute particulière pour ce pays. Six maîtres étant, ainsi, désignés « Trésor national vivant » en 1955. 

illustration réalisée grâce à la technique japonaise de l'ise-katagami
illustration réalisée par l'artiste Kanako Abe grâce à la technique japonaise de l'ise-katagami
illustration réalisée par Kanako Abe grâce à la technique japonaise de l'ise-katagami

Une patience à rude épreuve 

L’artiste américaine utilise les mêmes outils de découpe mais sur du papier, noir ou blanc selon ses envies. Demandant une rigueur et une patience incroyable, cette méthode permet d’obtenir une précision et une justesse sans égal. Découpées entièrement à la main, ses créations apporte une démarche inédite : le papier, ici, n’a pas simplement le rôle de support mais bien d’œuvre à part entière. Ainsi, Kanako Abe prolonge une longue tradition nippone qui n’est pas sans rappeler l’origami, qui est un art originaire du même pays, et qui lui aussi place le papier au centre de l’œuvre. Les thèmes abordés par l’artiste suivent une seule et même tendance : la contemplation. Des animaux sauvages qui trônent fièrement, des paysages bucoliques voire féeriques, des portraits surréalistes où l’enfant, l’homme, la femme fusionnent face la nature elle-même. Abe insuffle, sans cesse, l’idée de communion. Le spectateur voyage, ainsi, dans un monde champêtre, paisible et poétique.   

illustration réalisée par Kanako Abe grâce à l'ise-katagami
illustration réalisée par l'artiste Kanako Abe grâce à la technique de l'ise-katagami
illustration réalisée par l'artiste Kanako Abe grâce à la technique japonaise de l'ise-katagami
illustration par Kanako Abe

Si vous avez aimé ces œuvres en papier, vous devriez vite découvrir celle de l’artiste Ayumi Shibata (promis ça vaut le détour)

illustration réalisée par l'artiste Kanako Abe
illustration réalisée par l'artiste Kanako Abe grâce à la technique japonaise de l'ise-katagami

Retrouvez son travail sur son site.

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Aakash Nihalani, l’art au bout du rouleau

Aakash Nihalani, l’art au bout du rouleau

Armé de ses rouleaux de ruban adhésif, Aakash Nihalani s’attaque…

19 avril 2024

L’explosion nucléaire du film Oppenheimer recréée par un macro vidéaste

L’explosion nucléaire du film Oppenheimer recréée par un macro vidéaste

Thomas Blanchard, un cinéaste français, a fait de la macro…

19 avril 2024

A la rencontre de MIMOSA

A la rencontre de MIMOSA

Mimosa est un trio composé de Noé Choblet, Théo Diguet…

18 avril 2024

Tom Demars
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.