Justin Buisson, le motion designer qui se mue en youtubeur vulgarisateur

Image d'avatar de Thomas DagnasThomas Dagnas - Le 26 septembre 2023

Focus sur Justin Buisson, ce jeune lyonnais passionné d’art 3D et de motion design, qui partage ses skills et son amour pour la discipline graphique depuis plusieurs années sur YouTube.

Justin Buisson entouré de plusieurs créations graphiques de ses abonnés
Miniature de la vidéo “Je critique vos créations graphiques”

Pour décrire ce qu’il fait sur sa chaîne YouTube, sur laquelle il poste des vidéos depuis 2020, il dit simplement : « Je parle de design, de graphisme, de motion design, d’art, tous ces termes qui désignent la création quoi… J’utilise cet endroit pour m’exprimer, partager mon savoir et expérimenter sur des choses que je ne fais pas au quotidien. » Pourtant, lucide, il reconnaît plus loin avoir un côté modèle voire professoral : « On appelle ça de la vulgarisation je crois ? »

Justin ne se trompe pas. Son travail sur Youtube est bien utile pour bon nombre de jeunes artistes 3D ou autres motion designers en devenir. À côté de son activité principale en freelance, le lyonnais use de son temps libre pour amuser son audience, partager son expérience, ou encore communiquer avec des artistes curieux.

Dessin 3D de la tête de Justin Buisson en style cartoon avec un bob

Un contenu divertissant qui sort des codes

La première vidéo de sa chaîne Youtube est un écran de fumée. Il y diffuse son showreel 2020 : un condensé de ses travaux 3D et de motion design de l’année. Pourtant, son utilisation de la plateforme n’est aucunement centrée sur son travail personnel. Très vite, le designer propose à son public des contenus plus récréatifs. Le but : partager au plus grand nombre l’amour du design, tout en le désacralisant. Il se lance alors dans des challenges impossibles comme créer 100 animations en 100 minutes, ou encore apprendre la 3D en 24H sur Blender.

Vidéo “J’ai crée 100 animations en 100 minutes”

Justin Buisson cerne bien son audience et mêle son savoir faire à des concepts rafraîchissants et fun. Il décide par exemple d’animer une publicité pour les toupies Beyblade, qui ont bercé une certaine partie de la génération Z. Justin reprend aussi le style d’introduction de certains youtubers Minecraft emblématiques comme Siphano ou Frigiel, et propose une nouvelle version pour la jeune star Inoxtag.

Vidéo “J’ai crée une animation pour INOXTAG”

Justin Buisson distille ses conseils précieux sur le milieu

En amoureux de la polyvalence, (il suffit de voir ses nombreux talents : art direction, motion design, 3D art, sound design) Justin Buisson sait varier les plaisirs. Lorsque ses vidéos sont moins divertissantes, c’est car elles abordent un tout autre aspect de l’art, tout aussi essentiel que l’amusement : le monde du travail.

Lui même passé par l’école E Art Sup de Lyon, où il obtient un Master de directeur artistique en création et design digital, il réserve aux abonnés de sa chaîne YouTube un contenu sur son parcours. Il publie une vidéo de 15 minutes où il détaille entièrement les points positifs et négatifs de son expérience et des écoles de design en général. Ce genre de contenu s’avère essentiel dans un domaine d’études qui intéresse de plus en plus de jeunes mais peut aussi parfois s’avérer être trop cher par rapport au contenu et aux débouchés réels de la formation.

Justin Buisson bâillonné d'un scotch et avec un chapeau de diplômé
Miniature de la vidéo “Ce que personne ne vous dit sur les écoles d’art”

Désormais entré sur le monde du travail, l’artiste ne s’arrête pas là puisqu’il continue son rôle de tuteur en proposant des vidéos où il conte les problématiques du travail en freelance, explique comment trouver des clients, détaille les raisons qui font que les prix des services d’un graphiste sont élevés… En toute humilité, Justin Buisson conseille et éduque les novices intéressés par le milieu.

Justin Buisson, le motion designer qui se mue en youtubeur vulgarisateur 1

En connexion permanente avec sa communauté

Dès les premières vidéos de sa chaîne, Justin Buisson crée un lien fort avec sa communauté. Il lance un concept interactif intitulé “Je redesign vos logos” qu’il déclinera aussi en “J’anime vos logos”. Il mobilise alors la puissance créative de ses abonnés pour dénicher des pépites mais aussi pour donner ses conseils sur leur travail. Idéal pour ces artistes qui bénéficient d’une exposition non négligeable (sa chaîne compte 85 000 abonnés) ainsi que d’un retour précis sur les éléments améliorables de leurs créations.

Justin Buisson, le motion designer qui se mue en youtubeur vulgarisateur 2

Il me mue aussi en parrain de créateurs dans certaines vidéos. Dans la vidéo “10 artistes à connaître ABSOLUMENT”, il met en avant le jeune graphiste Siméon. Seulement âgé de 15 ans, ce dernier fondera le média 99reference quelques mois plus tard, devenu une bible de références et d’inspirations visuelles pour les graphistes du monde entier. Justin Buisson partage des artistes qui eux mêmes partagent des artistes, la boucle est bouclée.

Autre plateforme investie par Justin Buisson : Twitch. En décembre 2021, toujours dans la veine du partage d’expériences, il lance sa propre émission de design. “Bobine” est un talk show où il invite d’autres créatifs de milieux divers : Jonathan Bertin pour la photographie, Emilie Vizcano pour la typographie ou Supraw pour la création textile. Avec eux, il débat de leur place dans le milieu, leur demande les conseils les plus précieux pour réussir dans leur voie. Le chat Twitch interagit aussi, pose des questions, et en apprend énormément sur un large panel de domaines.

Visuel d'annonce du premier épisode de l'émission Twitch Bobine de Justin Buisson, avec Supraw et Louis Vigreux.

Grâce à un mélange dosé de divertissement, de didactique, de partage et d’interaction, Justin Buisson a su en quelques années se faire une place indispensable dans le monde du graphisme et du design en France. Sa bienveillance couplée à une expérience certaine vont encore faire un petit bout de chemin avec nous sur Youtube, et ce pour notre plus grand plaisir.

Pour être au courant des nouvelles vidéos de Justin Buisson, abonnez vous à sa chaîne Youtube.

Pour suivre son travail en freelance, rendez-vous sur son site web.

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Thomas Dagnas
Article écrit par :
Etudiant Grand amoureux de musique et de culture, je traite des sujets qui touchent aux variantes du rap et du RnB, mais aussi à la culture graphique.

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Bonjour,

    Moi, c‘est Karine, la maman de Justin.

    Je viens de parcourir avec grande attention l‘article élogieux écrit par Thomas et ce, avec grande fierté. Je ne suis pas étonnée du parcours de Justin qui, tout petit, était déjà très créatif. Il profitait de chaque voyage en voiture pour inventer des histoires qu‘il animait déjà à travers de bandes dessinées. Tout cela a commencé à l‘âge de huit ans. J‘ai bien sûr gardé toutes ses ébauches :-)

    Même si j‘aurais souhaité une carrière un peu plus littéraire pour Justin, je suis maintenant persuadée que cette belle formation artistique associée à son talent (un de ses mots préférés à l‘âge de 16 ans après le mot „temps libre“) lui permettra de s‘épanouir et d‘atteindre ses objectifs. De plus, la place des langues étrangères a toujours joué un rôle important dans notre famille et j‘ai, par conséquent, toujours défié Justin afin qu‘il maîtrise sa communication. Et de lui répéter : „N’oublie pas de structurer tes textes !“ Les dictées aussi faisaient partie de son quotidien, à son grand désespoir :-(

    Je ne sais pas si ce message plaira à Justin mais j‘aimerais conclure pour dire qu‘il faut croire à ses projets, travailler, persévérer et se faire confiance.

    A bientôt, peut-être…

    Karine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.