Joana Choumali, une artiste en quête d’identité

Née en 1974, Joana Choumali est une artiste photographe basée à Abidjan.  Avant d’embarquer dans sa carrière photographique, elle a étudié les arts graphiques au Maroc et travaillé en tant que Directrice artistique.

De l'ombre à la lumière

La photographie  est pour elle un outil d’exploration. Elle l’utilise pour explorer sa propre identité et au-delà de ça, la conception du monde. Au travers de ses différentes séries se dessine le portrait d’une artiste engagée qui a pour porte-voix son appareil photo. Comme elle le dit si bien : l’image choque, elle nous prend aux tripes. Elle parle directement à l’inconscient,  au corps,  au cœur.

Parmi ses différentes séries, on retrouve “De l’ombre à la lumière”.  Ce travail documentaire dresse le portrait de ces jeunes issus d’un milieu social modeste qui font l’objet de discrimination. Marqués d’une manière ou d’une autre parce que notre société appelle handicape, ils se retrouvent socialement isolés.

Avec cette série, elle leur redonne la parole pour briser ses préjugés qui leurs collent à la peau. Grâce à l’apprentissage d’un métier, avec l’association et la formation, ils prennent leur destin en main. Ils s’y donnent corps et âme pour devenir autonomes et se réinsérer dans la société. À la place de ce que la société appelle handicapés, on y retrouve des humains comme tout un chacun guidés par l’espoir d’un avenir meilleur.

La force de ses photographies autant au niveau technique qu’au niveau de la composition  combinée à leur douceur et à la réflexion sociale qui s’y rattache en fait des pièces rares.

De l'ombre à la lumière

De l'ombre à la lumière

Nappy!

Nappy!

photo 3

Nappy!

 

photo 1

photo 2

photo 6Emotions à nu Emotions à nu

http://joana-choumali.squarespace.com

Enregistrer

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Deerhunter – « Breaker » : nouveau titre pour les chéris de l’indie