IRNÉ : le streetwear, c’est chic

 photo Irné mode

Lorsque l’on découvre la marque IRNÉ (éclose en juillet 2018) au salon Who’s Next et Les Nouveaux Créateurs, on est, de suite, touché par sa générosité et sa maîtrise de l’art d’accrocher le regard en un détail.

Irné streewear sweat

La générosité se décèle dans le talent de la créatrice pour glisser de la beauté dans chaque vêtement, que l’on imaginait pourtant définitivement banal. En y ajoutant un plissé, une ampleur, des choix chromatiques forts, elle ose bouleverser l’équilibre établit.

Un T-shirt avec un pli astucieux à l’épaule, et voilà un volume inédit. Un bon vieux sweat-shirt est réveillé par une manche jaune unique et surtaillée, ou par une colorimétrie vitaminée, façon Mondrian. Coup de foudre pour ce blouson sans col, aux influences asiatiques, alliage de l’évidence d’un bomber et de la tenue d’une veste classique, avec cette heureuse densité aérienne aux omoplates qui change tout, sans compter sa discrète broderie aquatique. Voilà pour l’accroche.

mode confortable

Une mode confortable, adaptée à nos vies citadines trépidantes, oscillant entre matières traditionnelles (coton, lainages, molleton) et techniques (néoprène, mesh) plus fréquemment utilisées dans le sportswear, et qu’Élodie, la fondatrice de la marque, n’hésite pas à retravailler en les brodant, ou en les réunissant pour des confrontations ingénieuses. « La texture, le relief m’intéressent particulièrement dans le textile, autant que le motif », révèle t’elle.

Irné streewear

Ouverte sur le monde, elle s’inspire, notamment, des cultures africaines (on note des doublures style Kenté, un imprimé ghanéen) et asiatiques, « l’une pour sa richesse colorée et son artisanat, l’autre pour sa rigueur et son minimalisme », mais également, précise t’elle, de « la rue, où je vis [et du] voyage, [qui] reste pour moi la meilleure source d’inspiration, toujours accompagnée de musique ».

Irné streewear

Ce qu’on aime : IRNÉ, c’est une singularité forte, mais aussi une optique bien ancrée dans les enjeux de notre temps. Ses deux lignes directrices : unisexe et upcycling.

Ainsi, engagée dans une démarche zéro déchet, la marque utilise les chutes issues de sa ligne prêt-à-porter pour la fabrication de sa ligne d’accessoires, les déchets de cette dernière étant eux-mêmes « transformés et revalorisés en un nouveau textile ».

0 dechet

Une vision unique et écologique de la mode sans sombrer dans l’ennui, IRNÉ est né !

Irné streewear

Irné

Irné

Retrouvez IRNÉ sur Instagram et Tictail

 

Crédit photos @IRNÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.