IMG_4153PORTRAITB

Beware Mag : Tout d’abord raconte moi ton histoire…

Moi, c’est Boulcy j’ai la vingtaine et je suis né dans le 92. J’ai passé mon adolescence au bord de la mer à Royan une petite ville de Charentes Maritime. Au départ il n’y avait rien qui me prédestinait à faire de la musique. J’étais un branleur, un skateur, j’avais ma bande de pote pour sortir et juste kiffer. Je suis parti de la maison à 16 ans pour vivre en Angleterre où j’ai fait ma première rencontre musicale dans un bar. Il y avait un concert acoustique avec un type appelé Will qui déchirait grave au chant. Aujourd’hui, il est numéro 1 en Hollande. On est devenu pote et grâce à lui j’ai commencé à chanter avec ma guitare sur la plage. Un délire un peu cliché mais qui m’a donné une bonne expérience au niveau de l’ambiance et du public. Par la suite je suis parti vivre à Barcelone pour chiller et accessoirement apprendre l’espagnol… Là bas, j’ai vraiment fait LA rencontre qui m’a amené au rap. Il s’agissait d’un skateur américain, Kipp, qui freestylait sur des instrus. Naturellement, j’ai commencé à rapper avec lui, à faire des cercles à macba avec des rappeurs espagnols, brésiliens et américains qui rappaient chacun leur tour sur de la beatbox. Franchement, c’était une expérience incroyable.

Quand je suis rentré en France je me suis mis à faire quelques sons et à apprendre a poser en studio. J’ai sorti un premier projet qui a pas mal marché au niveau local et qui m’a donné envie de continuer et de faire de la musique plus sérieusement. C’est comme cela, que l’on s’est rassemblé avec des potes pour monter le groupe ALL BATARD. Au départ on était huit, mais certaines personnes ont préféré partir du groupe pour faire leurs vies et on a fini a trois avec les artistes KRAB et JEEZ. On a fait quelques mixtapes, des projets solos. Maintenant cela fait environ trois ans que l’on balance des vidéos sur le net.  C’est comme cela que l’on a été contacté par un distrib pour faire un EP. D’où le premier single qui sortira le 10 février 2014.

 

BM : Des textes aux connotations assez crues, sexe, alcool, drogues… votre marque de fabrique ? Un « mal » nécessaire ?

Non, on ne peut pas dire que c’est notre marque de fabrique. Tristement, on parle de nos vies. Au départ, on rappe parce que quelques choses nous dérange. On essaye de transmettre aux jeunes ce que l’on ne nous a pas dit quand on avait leur âge. On ne fait pas de pub pour la drogue ou le sexe, on dit juste ce qui se passe en réalité dans les soirées et dans la vie de tout les jours. On chante pour ces jeunes qui en ont marres de se sentir baisé. Les parole crues, c’est une façade mais qui peut amener le public à comprendre le fond du concept ALL BATARD.

 

BM : Que pensez-vous de la jeunesse d’aujourd’hui ?

La jeunes d’aujourd’hui, ce sont des aliènes. Ils écoutent tout, regardent tout et oublient tout dès qu’une nouvelle info leur arrive aux oreilles. La jeunesse est partie en couille et personne ne veut s’occuper du problème. On appelle cette passade « crise d’adolescence » mais les jeunes ne devraient pas avoir besoin de faire des plans a trois et de prendre de la MDMA à 15 ans sous prétexte d’une prétendue crise existentielle. C’est n’importe quoi. J’ai souvent l’impression que les adultes et tout ces connards de psychologues qui vivent grâce à des réflexions à la con sur les comportements déviants n’ont jamais eu 16 ans. Il y a de quoi être révolté. Par exemple, on nous bassine toute la journée avec la pollution et l’écologie alors que des usines niquent la planète et sont responsables de catastrophes. Les jeunes sont trop jeunes pour être responsables des galères de ce monde. On nous parle de crise financière et de milliard d’euros qui ce déplacent en bourse alors que nous n’avons pas dix balles en poche. Il y a de quoi péter les plombs. C’est pourquoi certains s’emploient à essayer d’oublier que le monde dans lequel on vit est totalement ridicule. D’ou le “sexe, l’alcool, la drogue” quelque part revendiqué par ALL BATARD.

 

BM : Quels messages cherchez vous à faire passer ?

On veut faire comprendre aux jeunes que tout est possible et que chaque rêve est réalisable. Il ne faut pas forcement rentrer dans un système et faire de longues études pour réussir dans la vie. Même si je ne remets pas en cause l’école. Si j’avais écouté mes profs je serais surement maçon à l’heure qu’il est. Après, je serais peut être propriétaire d’une maison avec plein de thunes qui sait ! Mais j’ai préféré apprendre la vie tout seul ou avec mes potes et des rencontres. ALL BATARD veut vraiment dire aux jeunes qu’on a le choix de ses ambitions et que si l’on bosse dur on arrive toujours à avoir ce qu’on veut.

En revanche, on est vraiment apolitique, on laisse volontiers aux autres groupes de rap cette lourde tâche de dénonciation. Notre message c’est vraiment de ne pas se prendre la tête, de faire sa vie comme on a envie, taffer et kiffer.

 

BM : Quels sont vos sources d’inspirations ?

On s’inspire de tout ce que l’on voit, de la petitesse à la grandeur des humains. Sans compter le comportement des gens face au situations désastreuses. On ne manque pas d’inspi. Dès que je sors de chez moi je vois tellement  de trucs scandaleux, j’allume la télé c’est la même chose et sur internet c’est devenu n’importe quoi. Je pense que l’on est à un âge d’or pour les artistes et leurs inspirations.

 

BM : Un nouveau clip aux images chocs, pourquoi ?

On ne cherche pas à choquer ou à faire du buzz sur la tristesse du monde avec ce nouveau clip « Réalité ». On a juste pris des images sur le net qui pouvaient décrire une partie du monde dans lequel on vit. On voulait montrer que certains se font vraiment tirer dessus dans les guerres relatées par les médias. Ce n’est pas de la fiction, ce sont de vraies images.

Le clip sera d’ailleurs interdit au moins de 18 ans sur YouTube. Il sort le 10 février sur Internet et autres plateformes de téléchargement.

 

BM : Quels sont vos projets ?

Apres ce premier single “Réalité”, on va finir de travailler sur le premier EP ” Entre Deux “. Il sortira quand on aura les moyens pour produire. On est en totale indépendance et les choses prennent un peu plus de temps mais c’est aussi un vrai kiff.

En solo je sors une mixtape gratuite qui s’intitulera ” SAOUWLÉ ” et qui sortira début mars. Il en découlera un EP solo avec des chansons inédites, de bonnes instrus et une grosse vibe. Cela fait un moment que je travaille sur ce projet, Vous allez kiffer mes p’tit Bâtards.

 

BM : Que dire du rap et de la musique d’aujourd’hui ?

Franchement le rap aujourd’hui est vraiment au top, il y en a pour tout les gouts. J’aime bien cette époque car il y a vraiment différentes catégories de rap qui commencent à émerger. Il y a dix ans il y avait le rap de “cité” avec Rohff et Booba. Mais aussi le rap « alternatif ” avec Svinkels, TTC et Triptik. Aujourd’hui, le rap est à la mode. Grâce à ces groupes qui ont préparés le terrain, on peut arriver avec des concepts comme ALL BATARD et marcher au niveau national. Les jeunes ont vraiment le choix, plein de styles de rappeurs sont arrivés ces dernières années. Chacun peut trouver son bonheur en matière de rap.

Concernant la musique en général, on ressent vraiment que l’industrie n’a plus d’argent. Les albums ne sonnent pas terribles. Surtout en ce qui concerne la variété. D’ailleurs, les artistes qui ont fonctionné en 2013 sont presque tous des rappeurs. On peut citer Pharell, Macklemore, Stromae, Maitre Gims … ils ont mis tout le monde d’accord !!!

©Texte : Géraldine Bourlon de Rouvre pour Beware Magazine
©Photos : Yohan Colin

Le titre sur iTunesMixtapes GratuitesPage FacebookAll Batard Shop

IMG_4153PORTRAITB1

IMG_4153PORTRAITJ0

IMG_4153PORTRAITK0

IMG_4153PORTRAITK1