Interior Space

Interior Space, la série photographique orbitant à 408 kilomètres au-dessus de nos têtes !

Qui n’a jamais rêvé d’apesanteur, de caresser du doigt notre belle planète bleu ou de marcher dans les pas de Thomas Pesquet ? Bienvenu au cœur de la station spatiale internationale !

Cupola de l'ISS
© Roland Miller et Paolo Nespoli

Le 02 novembre 2000 est une date historique pour la station spatiale internationale, appelée aussi ISS, dont la construction débuta le 20 novembre 1998. En effet, ce programme international de recherche scientifique en orbite terrestre basse accueille ses premiers occupants : l’américain William Shepherd, et les Russes Yuri Gidzenko et Sergeï Krikalev.

ISS-Expedition 1
ISS-Expedition 1

Environ vingt ans plus tard, une collaboration extraordinaire entre le photographe états-unien Roland Miller et l’astronaute, ingénieur et photographe italien Paolo Angelo Nespoli nous offre la possibilité de nous immerger dans un voyage spatial hors du commun à l’occasion de cette date anniversaire.

Alors, qu’attendez-vous ? Prenez votre combinaison spatiale et aventurons-nous ensemble dans les méandres de la thermosphère à la découverte de cet artiste et de ce projet ambitieux !

Interior Space - spacesuit -  Roland Miller
© Roland Miller

Photographe documentaliste et des beaux-arts formé à l’Utah State University, Roland Miller fut professeur en photographie à l’Eastern Florida State College en Floride durant 14 ans d’où il a été exposé à de nombreux sites de lancement de la National Aeronautics and Space Administration, plus connu sous l’acronyme : NASA.

Je photographie des programmes, des installations et des gens liés à l’exploration spatiale depuis plus de 30 ans

Roland Miller

C’est de ses expériences qu’est né son engouement pour la photographie à caractère documentaire dans l’aérospatial, à l’instar de son ouvrage photographique Abandoned in Place : Preserving America’s Space History publié en 2016. Ce livre documente les installations de lancement et de test à caractère spatial autour des États-Unis.

Abandoned in Place : Preserving America’s Space History
© Roland Miller

En 2018, Roland Miller stop ses activités de professeur pour se consacrer à plein temps à son travail de photographe, donnant lieu au projet Interior Space. Avec l’aide de l’astronaute et chimiste de la NASA Cady Coleman, qui a fortement apprécié son précédent projet sur les installations de lancement de 2016, il crée un programme afin de photographier et documenter l’intérieur de l’ISS.

J’ai honoré la demande de Cady et rédigé une proposition pour documenter, en collaboration, l’intérieur de l’ISS avec un astronaute que je pouvais diriger pour faire des photographies.

Roland Miller

Ainsi, l’objectif de la mission pour Miller était d’explorer l’intérieur de l’ISS à la manière d’un documentaire, tout en restant sur Terre et en donnant des instructions à un astronaute dans l’ISS. Cady Coleman, emballée par le projet, a donc mis en contact Miller avec l’astronaute italien Paolo Nespoli pour cette merveilleuse mission.

Comme il s’est avéré, Paolo était le partenaire idéal avec qui collaborer sur l’espace intérieur.

Roland Miller

En effet, au-delà de son rôle d’astronaute, Nespoli est aussi renommé pour ses clichés photographiques dans l’aérospatial : « Paolo est reconnu pour les images étonnantes qu’il a faite de la navette spatiale Endeavour amarrée à l’ISS pendant STS-134, l’avant-dernière mission de la navette spatiale ».

Paolo Angelo Nespoli - ISS - 2011
© Paolo Angelo Nespoli

Toutefois, comment mettre en place un tel projet lorsque l’on est soi-même à plusieurs centaines de kilomètres ?

Miller a étudié l’ISS afin de définir les parties de la station qu’il voulait mettre en valeur ainsi que le spectacle derrière les hublots et notamment grâce à la coupole d’observation : « La Cupola ». Par la suite, Miller partageait avec Nespoli sa vision artistique afin que l’astronaute puisse réaliser les clichés durant sa mission.

Mais l’apesanteur offre une réalité et une technique bien différente que sur Terre. En effet, la lumière est fluctuante et Miller n’est pas un adepte du flash, préférant une vitesse d’obturation très faible, donnant lieu sur Terre à ses magnifiques clichés. Toutefois, la lumière n’est évidemment pas le seul problème puisque le manque de pesanteur rend presque impossible l’utilisation d’un trépied.

Le premier problème que vous rencontrez est que vous ne pouvez pas utiliser un trépied dans l’espace car il flotte juste au loin, et la station elle-même parcourt 17 500 milles à l’heure. Juste à cause de la taille et de la vitesse, il y a une vibration harmonique.

Roland Miller

Ainsi, Paolo Nespoli a construit un bipied de stabilisation avec lequel il a pris environ 135 images avec, à l’inverse de Miller, une vitesse d’obturation élevée en utilisant la lumière disponible afin de donner une vision la plus réaliste possible. Par la suite, les images étaient envoyées à Roland Miller afin qu’il puisse les travailler et faire son ouvrage : Interior Space : A Visual Exploration of the International Space Station.

Le couplage de ces images terrestres avec les photographies collaboratives que Paolo et moi avons prises permet à Interior Space de raconter une histoire visuelle générale du programme global de l’ISS. 

Roland Miller

Il faut dire que cet ouvrage, qui sortira le 02 novembre 2020, regroupera de magnifiques photos sur 200 pages en plus de quatre essais réalisés par des experts.

Ouvrage :  Interior Space : A Visual Exploration of the International Space Station.
© Roland Miller et Paolo Nespoli
© Roland Miller et Paolo Nespoli
© Roland Miller et Paolo Nespoli
© Roland Miller et Paolo Nespoli
© Roland Miller et Paolo Nespoli

Outre son ouvrage photographique, cette collaboration a permis de documenter visuellement l’ISS, donnant lieu, avec l’aide de Google Street View, à une vue d’ensemble de la station spatiale internationale et de s’y mouvoir.

De plus, si le projet vous intéresse, une campagne de crowdfunding est disponible jusqu’au 30 août 2020 afin d’aider à la réalisation de l’ouvrage photographique. En plus, il y a des cadeaux à gagner !

Nous vous laissons avec la vidéo de présentation de ce très beau projet qui, nous l’espérons, vous a fait voyager !