Inner Vision – Robin Ek

Image d'avatar de Pauline RemillieuxPauline Remillieux - Le 14 mars 2019

Des œuvres aux titres énigmatiques accompagnées de textes aux dimensions poétiques. Tels les bribes du carnet de bord d’un artiste lunaire. Voici ce que l’on découvre en se rendant sur le site du Suédois Robin Ek. Surréalistes, elles retranscrivent un état de pensée, des émotions qui viennent comme argumenter les visuels présentés.

De ces plans épurés ressort une beauté pure, un minimalisme rendant à l’esthétique de chaque élément sa légitimité. 

Robin Ek - Inner Vision

Inner Vision

Plus spécialement, Inner Vision est une série empreinte de douceur et qui pourtant parle de fin du monde. De prime abord, chaque duo de photographie qui la compose est cohérent et harmonieux, écartant la tempête intérieure qui peut nous habiter, laissant place à ce dont le professeur de philosophie Charles Pépin parle dans son livre – « Quand la beauté nous sauve » – cette paix intérieure, cet instant de grâce où tout combat interne cesse : ce n’est pas bien ou mal, vrai ou faux…. C’est beau, c’est indiscutable. 

C’est une fois s’être délectés de la beauté des clichés que nous nous posons cette question cruciale : quel sens leur donner ?

Ce qui peut paraître étonnant, c’est que Robin Ek explique que sa démarche avait pour but de montrer la dissonance qui pouvait exister entre le subconscient et la réalité, tout en faisant un étonnant parallèle entre les images de notre quotidien et une potentielle fin du monde qui nous effraie tous, quoi qu’on en dise.

Robin Ek - Inner Vision
Robin Ek - Inner Vision
Robin Ek - Inner Vision

La photographie : un exutoire créatif

Contraint dans son quotidien à respecter le brief de ses clients, le but initial était de faire de la photographie un réel exutoire créatif. Ses photos prennent inexorablement et rapidement une autre ampleur : celle de voir un nouveau monde apparaître de par son objectif, laissant la parole à son subconscient qui s’exprime ainsi par l’image. Cette nouvelle réalité révélée par ces images capturées serait un aperçu d’un monde post apocalyptique qu’il compare à des sujets aux couleurs répondant à celles de ses « songes ». 

Une série très personnelle, nous le notons à son nom d’ailleurs, traduisez « Vision intérieure ». 

Robin Ek - Inner Vision
Robin Ek - Inner Vision

Robin Ek

Directeur d’agence de communication à Londres, la photographie permet à Robin Ek de s’évader et de retrouver plus de créativité. Il est une parenthèse dans son quotidien. 

Il aime à se centrer sur les détails des paysages quotidiens qu’il rencontre au cours de ses pérégrinations, que ce soit de sa fenêtre ou en se promenant. 

Vous retrouverez son travail sur Instagram et son site.

Robin Ek - Inner Vision
Robin Ek - Inner Vision
Robin Ek - Inner Vision
Robin Ek - Inner Vision
Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Pauline Remillieux
Article écrit par :
Rédactrice et journaliste web freelance, férue d'art et de culture, depuis 2017 je partage avec vous mes dernières découvertes graphiques et photographiques sur Beware.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.