google earth

Google Earth lance une fonction timelapse qui fait réfléchir

Grande nouveauté dévoilée à quelques jours de la journée de la Terre, la nouvelle fonction timelapse se veut outil innovant de prise de conscience écologique.

Google Earth lance une fonction timelapse qui fait réfléchir 1
Extrait de la vidéo : “Exploring Timelapse in Google Earth”
Google Earth lance une fonction timelapse qui fait réfléchir 2
Extrait de la vidéo : “Exploring Timelapse in Google Earth”

Plus grosse mise à jour du logiciel qui donne à voir la terre vue du ciel, la fonction timelapse met en lumière les effets environnementaux de l’activité humaine depuis 40 ans. Avec des visuels souvent poétiques, la prise de conscience fait très rapidement froid dans le dos.

Un travail d’équipe monumental

En 2013, puis en 2016, Google avait déjà collaboré avec le prestigieux Time Magazine en dévoilant des vidéos de grands espaces de notre planète, et leur évolution depuis trente ans. Cette année, l’exploration devient autonome. Depuis la plateforme Timelapse de Google Earth, chacun peut désormais accéder à la fonction timelapse et sélectionner les espaces ou les sujets qui l’intéresse.

Cette avancée technologique est le fruit d’une collaboration internationale, déjà à l’origine des premières vidéos. On y retrouve la NASA (National Aeronautics and Space Administration, agence fédérale américaine chargée du programme spatial civil et de la recherche aéronautique NDLR) et le programme Landsat, initiative de l’Institut des études géologiques américain d’observation de la Terre., ainsi que le projet Copernicus de l’Union Européenne, chargé de la collecte de données sur l’état de la planète.

Grâce à l’intervention d’une intelligence artificielle innovante, 24 millions de photographies satellites ont étés traitées et harmonisées. Ce travail de longue haleine a été réalisé grâce à des milliers de machines et pendant près de de 2 millions d’heures. Une véritable prouesse technique donc, qui nous permet de prendre du recul sur l’impact de l’activité humaine sur l’environnement.

La vie vue du ciel

A l’image du travail du photographe Tom Hegen, ces prises de vues nous permettent de prendre du recul sur notre monde. Difficile de voir l’évolution concrète de l’espace humain à l’échelle du quotidien. Pourtant, en changeant de perspective, notre vision du monde change radicalement. Selon les mots de Rebecca Moore, ingénieure à la tête de Google Earth, “Timelapse transforme une énorme quantité de données satellites en une image facile à comprendre. L’abstrait devient concret. Et nous espérons que ces images peuvent mettre tout le monde d’accord sur ce qu’il se passe et pousser à l’action.”

Avec un choix infini, on se lance donc à l’aventure sur la plateforme Timelapse. On découvre alors un monde qui change en sélectionnant des espaces connus, ou méconnus, ou bien on suit les programmes explicatifs et ciblés. Le plus poétique reste indubitablement le parcours “Beauté Fragile”, qui célèbre les espaces à protéger à tout prix.

Capture de l'experience "Beauté fragile" sur la plateforme timelapse. A gauche, une vue 3D de la rivière rio Mamoré de Bolivie en 1993, à droite l'explication de l'histoire  de cette rivière.
Programme “Beauté fragile”
Même vue, en 2011. La rivière, long serpentin à travers une forêt, s'est tarie, elle est plus fine et plus foncée. La forêt qui l'entoure est moins unie, et son vert est éparse.
Programme “Beauté fragile”

Retrouvez l’expérience timelapse sur la plateforme dédiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.