Après une exposition sur les boîtes de nuit à la Villa Noailles à Hyères en 2017, la commissaire Audrey Teichmann et les architectes Benjamin Lafore et Sebastien Martinez-Barat s’attaquent à une autre typologie architecturale contemporaine : la piscine domestique.

piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Alain Capeillères, Le Brusc, Six-Fours-les-Plages © Romain Laprade, 2017
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Arquitectonica, The Pink House, Miami, États – Unis, 1973 – 1978

 

 Après un vaste travail de recherche, semblable à de l’archéologie documentaire, les architectes et chercheurs ont recrée l’histoire et les typologies variées de cet objet spatial courant des maisons de notre époque. Et révèlent en même temps que la piscine, loin d’être un simple parallélépipède creux rempli d’eau peut aussi affoler l’imagination des architectes. Ils ont rassemblé ces photographies et leurs recherches dans un ouvrage “Domestic Pools” et une exposition à la Villa Noailles à Hyères (visible jusqu’en mars 2018).
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Manuel Aires Mateus, Casa no Tempo, Monemor–o–Novo, Portugal, 2014
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Julien Monfort – MOA, Maison – piscine I, Saint-Cyr-sur-Mer, France, 2001 – 2003

La piscine apparait dans les demeures modernes au début du XXème siècle, comme à la villa Noailles par exemple. Des piscines des “case study houses” aux Etats-Unis, aux folies de Didier Faustino ou MVRDV en passant par la piscine traitée par Alvar Aalto à la Villa Mairea en Finlande, l’exposition tente de dresser un panorama vaste du sujet. Si on y retrouve de grands noms d’architectes célèbres (la piscine sur le toit de la Villa Dall’Ava de Rem Koolhaas par exemple), l’exposition explore aussi le type vernaculaire de la piscine domestique.

piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Arquitectonica, The Maba House, Miami, États – Unis, 1982, ( non réalisé)
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Julia Morgan Neptune Pool, Rose Garden, Hearst Castle, pour M. Hearst San Simeon, Californie, Etats-Unis, 1924 – 1936

Benjamin Lafore et Sebastien Martinez-Barat sont tous les deux diplômés de l’École nationale d’architecture Paris-Malaquais. A leur casquette d’architectes-constructeurs s’accole celle de commissaires d’expositions et de chercheurs, exhumateurs de mythes spatiaux contemporains. De 2006 à 2014, ils fondent le collectif « La Ville Rayée ». En 2014, ils co-réalisent « Intérieurs. Notes et Figures », le pavillon belge de la 14ème Biennale d’Architecture de Venise. En 2016, ils sont lauréats des albums des jeunes architectes et paysagistes (AJAP).

Audrey Teichmann est commissaire d’exposition attachée à la Villa Noailles.

piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Andreas Angelidakis. Hand House Projet conçu pour Pin-Up Magazine, Los Angeles, États-Unis, 2010
(non réalisée)
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
OMA Rem Koolhaas, Villa dall’Ava, Saint-Cloud, France, 1984-1991, photographie de plateau, film d’Hans Werlemann – Hectic Pictures, 1991
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Eric Tabuchi, Douze piscines verticales, Rennes
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Alain Capeillères, Le Brusc, Six-Fours-les-Plages © Romain Laprade, 2017
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Alain Capeillères, Le Brusc, Six-Fours-les-Plages © Romain Laprade, 2017
piscines de Benjamin Lafore et Sebastien Barat
Robert Mallet-Stevens Piscine pour le vicomte de Noailles, Clos Saint Bernard, villa Noailles Hyères, France, 1929, Vue intérieure de la piscine, © photographie attribuée à Studio Rey, 1929 Collection villa Noailles

More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.