Les dessins anatomiques de Michael Reedy

L’illustrateur Michael Reedy travaille autour de la notion de l’humain. Mais au sens anatomique du terme : il redessine les composants du corps humain. Les organes, les membres et les squelettes sont montrés aux yeux de tous, comme une sorte d’IRM artistique.

Série de corps humains et anatomiques de Michael Reedy

L’illustrateur et dessinateur Michael Reedy s’intéresse à l’humain dans son entièreté physique. C’est toujours lui qui est au centre de son travail, toujours sous deux formes distinctes : le corps humain tel qu’on le voit et le corps qu’il a sous la peau. Reproduite à la perfection, cette deuxième représentation nous fait penser aux leçons d’anatomie que l’on suit à l’école, tant les composants sont placés fidèlement. Reedy a récemment réalisé une série de dessins dans lesquels il revisite la notion de vie et de mort. Il dit notamment à propos de cette série :  » Ce nouvel intérêt que j’ai pour l’expulsion et la fin de l’homme est allé de paire avec mes tendances antérieures, qui ont longtemps été enracinées dans les illustrations médicales, l’ornementation, la comédie noire et l’extraordinaire. Ces aspects inévitables de l’existence rappellent les images du corps les plus tragiques et les plus belles.  » On retrouve tout cela dans le travail de Michael Reedy. Le rapport avec l’illustration médicale est sans doute le plus présent, puisqu’il distingue les veines, artères, os, organes différents de l’Homme. On a donc une impression de voir la mort alors que l’on regarde la vie, plus en profondeur. Les squelettes vivent, au même titre que les humains représentés, ne sont distingués que par leur absence de peau.

 Série de corps humains et anatomiques de Michael Reedy Série de corps humains et anatomiques de Michael Reedy Série de corps humains et anatomiques de Michael Reedy Série de corps humains et anatomiques de Michael Reedy Série de corps humains et anatomiques de Michael Reedy

Il mélange cependant les deux mondes ensembles tout en les distinguant : les squelettes sont entourés d’une aura qui n’est pas sans nous rappeler celle que Marie ou Jésus ont lorsqu’ils sont représentés en tant que saints. Les humains vivants, eux, sont simplement dessinés comme des croquis. Les couleurs sont réservées aux squelettes, les autres sont gris. Ce sont les veines, artères et organes qui bénéficient de couleurs, parfois transposées sur les corps humains. Michael Reedy est sans conteste attiré par l’anatomie humaine, qu’il expose aux yeux du public : il décompose beaucoup les corps comme une visite médicale. Sort les organes au-dessus, trace des lignes pour identifier des membres, c’est avec sa créativité et sa vision qu’il fait presque une leçon de médecine. Dans ses autres séries de dessins, les squelettes sont au centre de ses représentations. Le crâne en particulier, est dessiné sous tous les angles, sous toutes ses formes, ce n’est jamais le même. Michael Reedy les dessine très précisément, avec tous leurs détails, les place comme le centre d’une médaille. Le fond n’a pourtant rien à voir, beaucoup plus pop-art, il oppose les deux  styles d’illustration.

Michael reedy série de dessins "Skulls" Michael reedy série de dessins "Skulls" Michael reedy série de dessins "Skulls" Michael reedy série de dessins "Skulls"

Ce qui saute aux yeux lorsque l’on regarde le travail de Michael Reedy, c’est la précision et la fidélité avec lesquelles il reproduit les parties du corps humain. Sa manière de les représenter et les lier dans ses dessins rappelle la comédie noire, la mort autant que la vie.

Les individus de Michael Reedy Les individus de Michael Reedy Les individus de Michael Reedy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.