laurent_chevalier_architecture

La communauté noire de New York City sous le regard humain de  Laurent Chevalier

Le photographe américain Laurent Chevalier rend compte de la complexité d’être noir à New York dans sa série Enough. Ce projet débuté en 2014, fait aujourd’hui l’objet d’un recueil photographique intitulé Enough publié par Kris Graves Projects.

Dans cette série, Laurent Chevalier explore les thématiques du patriotisme, de la police, de l’autorité et de la famille. L’approche est similaire à celle de la photographie de rue. Elle est spontanée et honnête. Le photographe souhaite montrer des moments empreints d’humanité et offrir plusieurs perspectives de ce que signifie être noir à New York.

“Que l’on soit en colère, joyeux triste ou plein d’espoir – toutes ces émotions et messages sont contenus dans la série Enough. Enough [qui signifie “Assez” en Francais] exprime une multitude de sentiments selon la perspective et le contexte de celui qui observe les images”

explique Laurent Chevalier.
laurent_chevalier_train

L’observation au coeur du processus de création

“Ce qui me pousse à prendre une photo, c’est l’énergie du moment, une action particulière, ou une relation entre les gens ou entre les gens et l’espace. Je pense qu’il y a quelque chose à retenir de certaines scènes auxquelles j’assiste” dit-il.

Comme Gordon Parks, Roy DeCarava, Robert Frank, Garry Winogrand ou encore Henri Cartier Bresson avant lui, Laurent Chevalier est dans une démarche d’observation. 

“Mon style prend racine dans l’observation. Cette approche façonne tout mon travail qu’il s’agisse d’un documentaire, d’un portrait, ou d’une œuvre conceptuelle. 

J’aime voir ce que l’on retient de ce qui nous est présenté au quotidien” précise Laurent Chevalier.

laurent_chevalier_woman

Une série militante et pacifiste

Son travail est intrinsèquement militant, mais il s’éloigne des images protestataires plus largement diffusées figurant la population noire dans les rues de New York pancartes à la main. La lutte est dépeinte de manière plus subtile. Elle se trouve dans le quotidien, dans les détails. Le travail de Laurent Chevalier n’a pas besoin de dénoncer une politique ou un problème structurel en particulier pour être militant.

“La communauté noire de New York City est en train d’évoluer, je pense. La gentrification modifie de manière radicale et rapide le coût, la démographie et l’habitabilité de tant de quartiers pour la population noire de NYC. En parallèle de tout ça, on observe la capacité des populations noires à s’adapter et à créer une expérience agréable pour elles-mêmes” poursuit Laurent Chevalier.

Pour suivre Laurent Chevalier, rendez-vous sur son site et son compte Instagram.

laurent_chevalier_kid
laurent_chevalier_street
laurent_chevalier_train_people
laurent_chevalier_train_kids
laurent_chevalier_family
laurent_chevalier_street_kids
laurent_chevalier_nyc_signage
laurent_chevalier_train_man
laurent_chevalier_ad
laurent_chevalier_train_platform
laurent_chevalier_street_car
laurent_chevalier_steet_woman
laurent_chevalier_architecture

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.