c215 ukraine

A Paris, C215 dévoile une fresque géante pour soutenir l’Ukraine

La semaine dernière, le street artiste et pochoiriste français C215, de son vrai nom Christian Guémy, s’armait de pochoirs et bombes pour peindre le visage d’une petite fille sur la façade d’un appartement du 13èmearrondissement parisien. À travers ce geste, C215 entend manifester son soutien au peuple ukrainien.  

c215 ukraine

Le 10 mars 2022, C215 terminait son immense fresque en hommage aux Ukrainiens. Située dans le 13èmearrondissement de Paris au 131 rue de Patay, la peinture représente le visage d’une jeune enfant avec les paroles du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, en guise de légende : « Je ne veux vraiment pas de mes photos dans vos bureaux, car je ne suis ni un dieu, ni une icône, mais un serviteur de la Nation. Accrochez plutôt les photos de vos enfants et regardez-les à chaque fois que vous voulez prendre une décision. »

Un artiste engagé

Liberté d’expression et des journalistes, cause des migrants, lutte contre la pauvreté… Nombreuses sont les causes qui tiennent à cœur le street artiste. Ses engagements sont perceptibles dans les diverses associations où il prend part ou bien à travers les hommages qu’il rend à travers ses œuvres. C215 est notamment mobilisé auprès de Reporter Sans Frontières, une ONG qui défend la liberté de la presse. Depuis 2014, il intervient aussi dans différentes prisons françaises en tant que bénévole où il espère « apporter un peu de douceur, et une sorte de soupape, dans un endroit où le quotidien est par nature difficile, pour les détenus comme pour les surveillants »

Dans ses productions artistiques, l’engagement de Christian Guémy est assez perceptible. Dans son travail, l’artiste aime rendre hommage. Il a par exemple réalisé le portrait de Simone Veil ou encore celui de Jean Moulin, grand visage de la résistance lors de la Seconde Guerre mondiale. L’artiste avait également effectué une fresque en l’honneur d’Ahmed Merabet, le policier tué par l’un des frères Kouachi en janvier 2015 lors des attentats de Charlie Hebdo.

Portrait de Simone Veil.
Portrait de Jean Moulin
Fresque d'Ahmed Merabet.

Un message de soutien envers les Ukrainiens

Dans le contexte d’invasion de l’Ukraine par la Russie, C215 a voulu manifester son soutien au peuple ukrainien. C’est donc à travers une fresque immense et saisissante que l’artiste adresse son message. 

Une jeune enfant peinte aux couleurs de l’Ukraine, jaune et bleu, porte une couronne de fleurs sur la tête, « symbole des pays slaves ». « Il s’agit du portrait d’une enfant, pour rappeler le calvaire des populations civiles et plus encore des tout petits » écrit l’artiste en dessous de la photo de son œuvre sur son compte Instagram. 

La crainte d’une guerre nucléaire 

À la fin de son texte, C215 fait un clin d’œil à Sting. En 1985, dans le contexte de la guerre froide, le chanteur américain prononçait ces mots dans sa chanson « Russians » : « I hope the Russians love their children too ». Cette phrase faisait clairement référence à la situation d’incertitude quant à une guerre nucléaire et à l’apocalypse qu’elle pourrait engendrer si un jour elle s’enclenchait. Aujourd’hui, avec l’invasion de l’Ukraine, cette crainte ressurgit. C215 reprend donc les mots de Sting et écrit : « J’espère, comme le chantait Sting en 1985, que les Russes aiment aussi leurs enfants »

Retrouvez le travail de C215 sur son compte Instagram.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.