Arcade Fire et son clip coloré Afterlife

Arcade Fire

Depuis cet été, Arcade Fire jette quelques fragments de leur dernier album sur la toile et signent leur passage d’un graffiti éponyme aux quatres coins du monde. Attendu le 29 octobre, l’album Reflektor – produit en partie par James Murphy, le leader de LCD Soundsystem – promet donc d’être plus dansant et plus pêchu que les précédents.

Afterlife

On écoutait Reflektor il y a un mois, ne tarissant pas d’éloges quant à la richesse et à l’imprévisibilité de ce morceau, on jubile maintenant avec le clip coloré d’Afterlife. Marcel Camus aurait donc prêté un extrait de son film Orfeu Negro (1959) à la réalisation de ce clip : revisite du mythe d’Orphée et d’Eurydice, l’idée épouse la jaquette de l’album elle-même.

Cette comédie dramatique se voit décorée des paroles de cette chanson emphatique, que la voix bluffante de Win Butler sublime sans pareil. Peut-être un des meilleurs morceaux du double album, on félicite le groupe canadien pour l’originalité et d’avoir laissé à James Murphy insuffler à ce nouvel opus un nouveau souffle entraînant, de rock alternatif réjouissif et réjouissant.

Arcade Fire
Arcade Fire
Plus d'articles
Ryan McGinley, le corps pour infini