Aujourd’hui, Beware vous propose de vous intéresser à un artiste basé à Los Angeles, Andy Busc, qui a exposé, en juin dernier, pour la première fois en solitaire au Japon, dans une galerie de Tokyo, la Commune Gallery. Andy Busc commémore, au fil de ses dessins, ses différents voyages à travers le monde, comme notamment à Berlin, Hong-Kong, Tokyo, Paris ou encore Los Angeles, villes cosmopolites, à l’imaginaire débordante. Pour lui, le rôle qu’exerce l’image brouille souvent cette frontière qui existe entre la réalité et la fiction. Les dessiner permet d’exprimer cette réalité avec sincérité tout en ajoutant parfois une touche ludique aux personnes et aux lieux réellement rencontrés au fils de ses voyages.

Deux personnages Fashion addict en Balencaca et Goochi.
Medley de plusieurs dessins par Andy Busc
Personnage qui tire la langue et qui porte des lunettes et un chapeau.

Busc est un passionné de dessin, sensibilité qu’il exprime depuis toujours. Il n’a jamais posé le crayon depuis qu’il a commencé, mais c’est en regardant, avec intérêt, de nombreux dessins animés et cartoons que lui viennent cette fascination pour tous les personnages de spectacles qui se retrouvent dans son art. On peut donc croiser Karl Lagerfeld en compagnie de sa chatte Choupette griffée en Chanel, ou encore un Daniel Radcliffe posant devant son étoile sur Hollywood Boulevard en compagnie d’un canard vêtu d’un smoking. Son inspiration lui vient également de ses rêves, imaginaire d’un monde en noir et blanc qui influence indéniablement son travail. D’ailleurs, lorsqu’il ne dessine pas ce qu’il voit dans ses rêves, il s’inspire d’éléments provenant directement de la pop culture, des médias, des voyages et de son environnement quotidien. Au détour de ses œuvres, nous pouvons croiser Bart Simpson dans une version réinterprétée par Pablo Picasso, une Hello Kitty absurde qui marche sur la tête, ou encore un Kaonashi, ou Sans-Visage, issu du film d’animation, “Le Voyage de Chihiro” de Hayao Miyazaki, en compagnie d’une charmante paire de fesses.

Karl Lagerfeld et sa chatte Choupette griffée en Chanel.
Daniel Radcliffe sur Hollywood Boulevard en compagnie d'un pingouin illustration par Andy Busc

Ainsi, pour ce dessinateur, se retrouver à Los Angeles reste très enthousiasmant. Aux yeux d’Andy Busc, L.A. est une grande ville faite de rêveurs, de décideurs, de collaborateurs avec une énergie qu’aucune autre ville ne possède. Cette énergie est souvent transformée en passion qui lui permet chaque jour de se lancer de nombreux défis créatifs et de les relever avec brio. Il aime également les gens qui vivent à L.A., ces gens avec une certaine fougue et une certaine envie d’expérimentation, d’essayer de nouvelles choses, venant de tous milieux, d’ethnies et de cultures différentes, terreau fertile de la créativité artistique pour Busc.

Andy Busc illustration
Bart Simpson, personnage de pop culture réinterprété à la manière Picasso.
Hello Kitty absurde qui marche sur sa propre tête.
Sans-visage en compagnie d'une charmante paire de fesses. Andy Busc

Retrouvez son travail sur son Instagram ou sur son site web.