Yougo Jeberg : Photographe

Image d'avatar de BewareBeware - Le 30 juin 2011

Yougo Jeberg : Photographe 6

Quand je lui ai demandé pourquoi il se faisait appeler ” Yougo “, il m’a tout simplement répondu : ” parce que c’est le diminutif de yougoslave. ” Pourtant, soyons francs, il n’y a strictement aucun rapport entre la Yougoslavie et lui.

Yougo est né à Paris, ou plus exactement dans le 91, à Longjumeau. Malgré son indéniable talent, il assure ne pas aimer la photographie et, contrairement aux autres photographes tout à fait banals, ne la considère pas comme une passion mais plutôt comme son pire cauchemar. Vous sentez votre curiosité qui s’éveille ? C’est tout à fait normal.

Yougo Jeberg : Photographe 7

Yougo Jeberg : Photographe 8

Yougo Jeberg : Photographe 9

 

Des jolies filles, des beaux mecs, de la musique, de la drogue, de l’alcool, des soirées, des cigarettes, des après-midis ensoleillés, des plans galères … La vie, la vraie.
Yougo immortalise des moments qui semblent tout à fait ordinaires en apparence. En apparence seulement. Car si on observe les clichés du jeune homme en profondeur, une myriade d‘émotions nous éclate en plein visage. Principalement de la joie et de la bonne humeur, mais aussi de la nostalgie, de la mélancolie. L’insouciance de la jeunesse, l’indifférence face aux années qui passent, le besoin de dépasser ses limites et d’affronter ses angoisses.
Parallèlement à son projet personnel, Yougo travaille pour That Magazine et réalise des photos de mode. Très présent lors des défilés, il a pu rencontrer et photographier des grandes personnalités telles que Karl Lagerfeld ou encore celle qui est aujourd’hui devenue sa grande copine, Cory Kennedy.

 

Yougo Jeberg : Photographe 10

Yougo Jeberg

Yougo Jeberg

 

Yougo possède un style photographique bien à lui. L’ambiance de ses clichés est très solaire, très lumineuse. Il y a un vrai travail sur le côté un peu vintage de ses clichés, notamment au niveau des couleurs (chose qui revient très à la mode mais que tout le monde ne sait pas manipuler avec subtilité). Ses photos ne semblent jamais posées mais au contraire, très spontanées. Ceci a la faculté de rendre le travail de Yougo encore plus unique et de le tenir loin à l’écart des stéréotypes de sa génération.

 

Yougo Jeberg

Yougo Jeberg

son site

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
x 1000 : le monde psychédélique de Magenta Club

x 1000 : le monde psychédélique de Magenta Club

Il est sorti ce vendredi 19 avril pour le bonheur…

23 avril 2024

Alex Trochut, tout est dans la typo !

Alex Trochut, tout est dans la typo !

Alex Trochut est un graphiste et illustrateur espagnol. Sa spécialité…

22 avril 2024

A la découverte de l’artiste Louise Reimer

A la découverte de l’artiste Louise Reimer

Le féminisme est sa source d’inspiration. Derrière ses dessins aux…

22 avril 2024

Beware
Article écrit par :

Laisser un commentaire

7 commentaires

  • Personnellement, Yougo est mon photographe préféré. Je suis ses photos depuis quelque mois. Ce n’est rien de plus pour moi que “Le Rêve”. Ces photos et son histoire sont le mot “vivre”. J’aime cette ambiance, ces hommes et ces femmes libres. Une bande de potes qui n’ont peur de rien, qui profitent de la vie dans la galère mais qui continuent encore et toujours. Eux n’ont pas la notion du temps, ne vivent pas dans le quotidien, la routine du “métro, boulot, dodo”. Ils osent affronter la vie, ils n’ont pas de stabilité. Je pense que beaucoup de gens aujourd’hui rêvent de ça, mais manquent de courage. Moi je lui dis bravo pour tout ce qu’il fait, ce qu’il entreprend. Et j’espère qu’il continuera comme ça, j’espère pouvoir rêver avec ses photos encore et toujours.

  • Les thèmes évoqués dans le texte à gauche des photos sont effectivement “bateaux” (cigarettes, musique, drogue…) ainsi que les descriptions des clichés dits “solaires” et pire “vintage”, thèmes devenant trop récurents, du vu et du revu.

    Je préfère mettre de côté cette description, qui est plutôt à mon goût sans profondeur, baclée.

    Jpasse aux photos c’est mieux, et déjà la sélection ne me plaît pas, je connais bien ce qu’il fait et étonnament le meilleur n’est pas là, le pire non plus en fait.

    Ma première impression c’est une sorte de noirceur, quand je vois la fille avec son crucifix brandit en l’air seins nus et la nana dans la barque, pour la simple raison que le crucifix et l’étang m’évoquent la mort par noyade et qu’une balade en barque, en général, ça se fait avec un sourire et par beau temps.

    La fille en robe semi transparente m’évoque une impossibilité d’atteindre le corps féminin, encore un sentiment de “noirceur”.

    Contrairement à Gosselin il y a moins d’installation, et moins de “j’me la raconte mais pas trop”.

    Voila :) tout ça n’engage que moi bien sûr.

    petite remarque pour le commentaire de Jeff :
    je vois où tu veux en venir, mais on commente des photos ici, pas la vie d’une personne.

  • Il n’ a pas de style unique vu que ca ressemble beaucoup trop à Theo Gosselin. Il y a énormément de photographes qui font ce style là aujourd’hui, c’est plus un style c’est un phénomène de mode!

  • Moui, moi je trouve qu’il offre une vision des choses différente des autres et c’est intéressant. Il est clair que de n’avoir rien à foutre de la vie et de ne jamais avoir de questions thunes à se poser peut agacer Jeff mais ne soyons pas jaloux, s’il sait faire avancer le merdier chui opé…

  • bassem a tout dit, sauf que c’est pas un compliment.
    En gros, un fils à papa qui s’ennuie et se prend pour un rebel.
    PASSIONNANT.

  • Simpas ! ca me fait pensé a Theo Gosselin ; )

  • Elles sont très percutantes ces photos!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.