watch the throne

Jay-z x Kanye West : ” Watch the throne “

Image d'avatar de BewareBeware - Le 9 août 2011

Lorsque la collaboration entre Jay-z et Kanye West a été officiellement annoncé, personne n’est resté de marbre. Et pour cause : quand les deux grands boss du Rap US actuel se lancent dans un album, celui-ci ne peut que faire des étincelles. 8 août 2011, Watch the throne sort enfin aujourd’hui. Décryptage musical.

Voici ce que nous dévoilait le making of il y a un mois : deux potes installés dans le salon d’une grande villa australienne, occupés à bidouiller des sons dans leur studio. La première écoute nous laissait plutôt dubitatifs, voir très méfiants. Il n’aurait pas été étonnant que cet album ressemble plus à un duel entre Kanye et Jay-z qu’autre chose, puisque niveau égo surdimensionné, l’un ne rattrape pas l’autre. Est-ce le cas ? Pas vraiment. Même si cet album est souvent dépourvu de finesse et de subtilité, il faut avouer qu’il abrite quelques très bons morceaux.

Parmi eux, le premier single ” HAM “, qui est un véritable coup de maitre. Un track qui prend aux trippes par sa puissance et sa justesse, et qui ressemble davantage à ce que nous avait habitué les deux monstres sacrés. Tout l’inverse du médiocre ” Made in America ” qui n’est que cliché sur cliché, et de l’insipide ” Welcome to the jungle. ” Un autre morceau qui aurait mérité de ne pas exister : le sample particulièrement raté de ” I love you so ” et qui doit franchement mettre les nerfs à Cassius, autant qu’à nous, grands romantiques que nous sommes. Heureusement le très bon remix de Flux Pavilion ” Who gon stop me ” relève le niveau et permet de nous rabibocher avec Jay-z et Kanye, qui signent également l’absorbant ” Murder to excellence. “

Le talent est là, mais pas la convenance, ni l’acharnement. Watch the throne manque terriblement de profondeur, et ressemble davantage à un gros délire entre bons copains qu’à un album bourré de ” techniques et d’effets de style ” comme il avait été annoncé. Kanye West ne peut s’empêcher d’user encore et encore de l’auto-tune, ce qui devient presque barbant à force. En bref, un produit qui manque d’éclat et d’originalité, mais qui n’en reste pas moins satisfaisant.

https://widget.deezer.com/widget/dark/album/1230376
Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
Twin Earth,  album céleste d’Albert Newton

Twin Earth, album céleste d’Albert Newton

Oscillant entre explorations cosmiques et mystères amoureux, Twin Earth, premier…

24 juillet 2024

Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Dans ce deuxième article, Beware vous propose ses recommandations personnelles,…

3 juillet 2024

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Quelques jours avant les élections législatives britanniques, Banksy a profité…

1 juillet 2024

Beware
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.