Couleurs chaudes derrière un discret voile, bienvenue dans les rêveries d’Anna Di Prospero.

Anna Di Prospero photographie visage

Née à Rome en 1987, Anna Di Prospero a étudié la photographie à l’Institut Européen de Design de Rome et à la School of Visual Arts de New York. Elle arrêta un moment la photographie pour la peinture pour reprendre ensuite très sérieusement son domaine de prédilection. A raison d’une photographie par jour, elle sera dévoilée par l’intermédiaire du réseau Flickr. Son talent lui vaudra ainsi plusieurs prix notamment le Sony World Photography dans la catégorie Portrait, le photographe people de l’année aux International Photography Awards et la découverte de l’année au Lucie Awards 2011.

Anna Di Prospero photographie voiture

Anna Di Prospero a également eu de nombreuses occasions de présenter ses œuvres à travers de multiples expositions telles qu’aux rencontres d’Arles, au mois de la photographie à Los Angeles ou encore la Triennale Di Milano et au Fotografia International Festival à Rome.

Di Prospero a commencé avec des autoportraits, ceux ci constituent d’ailleurs encore une majeure partie de son travail dû à l’aspect personnel qu’ils présentent et aux questionnements qu’ils soulèvent face à sa propre identité et ses rapports avec les autres. Ses autoportraits ont toutefois la particularité de toujours dissimuler son visage, peu communs dans le genre. Des autoportraits qui se basent donc plus sur le personnage plutôt que sur son aspect physique.

Anna Di Prospero photographie piscine

ciel photo couleur

Sa dernière série ne s’attarde toutefois pas sur des autoportraits mais sur un univers abstrait. Intitulée « Rêveries », Anna Di Prospero nous livre sa vision du monde onirique avec des photographies poétiques, dégageant une sensibilité certaine.

Drapées d’un fin voile autour d’une atmosphère rechauffante, la photographe italienne nous plonge directement dans ses rêveries d’une innocence réconfortante. Arcs-en-ciel, paillettes, ballons… qui n’a jamais rêvé d’un monde pareil ?

photo de balon

main et paillettes

Ce voile omniprésent sur chaque cliché nous rappelle toutefois le côté abstrait de cet univers et pose une certaine distance entre le rêve et la réalité.

En attendant, les clichés d’Anna Di Prospero nous laisse songeurs et on se laisserait bien aller à ses rêveries…

bulle de savon

personnage Anna Di Prospero photographie

golden gun

Retrouvez tous ses magnifiques clichés ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.