“The Invisible Realm » est ce que Felipe Posada, un artiste visuel de Brooklyn, considère aujourd’hui comme, son lieu d’expression, sa maison, sa vie.

hommes faisant du surf, extrait du projet invisible realm

Portrait de l’artiste

Originaire de Colombie, l’artiste et créateur est très tôt fasciné par les histoires fantastiques imaginées que lui racontait son père. Dans son esprit, il imaginait qui étaient ces personnages plus grands que nature, à quoi ressemblaient ces contrées lointaines et comment il pourrait voyager secrètement là-bas et au-delà un jour. Plus tard il se dirige alors vers des études d’art qui lui permettent d’obtenir un diplôme au Savanna College of Art & Design, sans qu’il n’en fasse cependant rien pendant des années.

invisible realm : hommes récupérant de l'eau pour arroser les champs voisins

Naissance du projet “The invisible realm”

C’est trente-trois ans plus tard en 2015, l’année de la naissance de sa première fille, que ses rêves commence à prendre forme. Une avalanche de questions existentielles l’envahit et l’artiste atteint un point pivot. C’est à ce moment que Felipe Posada ressent un changement dans sa conscience et The Invisible Realm nait.

Quant au nom du projet « The Invisible Realm », Posada explique qu’il est venu presque aussi magiquement que l’œuvre elle-même.

«Je voulais quelque chose qui englobe ce qui m’arrivait. Mon travail a des connotations de différents endroits, différentes croyances, différentes expériences et pensées qui ne sont pas ancrées dans la réalité quotidienne. Je suis profondément connecté à la métaphysique: astrologie, espace, autres dimensions, temps non linéaire, rêves, expériences paranormales, excitation et peur. Alors je me suis demandé, dans quel domaine tout cela existe-t-il? Et pour moi, c’était l’inconnu, le domaine invisible. C’est cet endroit où nous allons tous lorsque nous dormons ou rêvons, ou quand nous imaginons comment les choses se passeraient si, disons, Jupiter était plus proche de nous que la lune. Pour moi, c’est le royaume invisible. “

L’artiste travaille principalement avec CGI, animation et collage digital. Ses œuvres sont une fusion de plusieurs sources, telles que de la publicité vintage scannée, des images créatives communes, des textures assorties, des photographies originales et 3D.

femmes autour d'une piscine

Ses œuvres sont des compositions pleines de symboles, des sens cachés de saveur souvent rétro futuriste mélangés à l’influence d’une culture pop colorée, et sont le résultat de sa conscience et d’un inconscient collectif imprévisible.

La série « Edge of realities »

Nous avons choisi de vous présenter sa dernière série, toujours en cours ; une série à la fois très visuelle et vintage, que vous avez pu commencer à voir tout au long de cet article.

Un effet vintage rendu à la fois par les sujets mis en avant comme les femmes en maillot de bain et tenue des années 60, mais aussi largement créé par le jeu des couleurs, des couleurs neutralisées donnant lieu à des images légèrement désaturées sans pour autant perdre le côté frais et coloré.

couple en montagne admirant le paysage

Cette série se distingue par la formation de lignes colorées tout droit sorties des éléments du paysage, créant des sortes de colonnes à travers l’illustration qui viennent ajouter une dimension quelque curieuse mais fascinante.

Sur ces illustrations, on retrouve des scènes de vie, souvent de loisir, allant de la randonnée en montagne à la séance de piano quotidienne.Incluant toujours l’humain, ces images rendent également souvent compte d’un lieu spécifique, d’un paysage particulier, permettant la création d’une atmosphère unique pour chaque illustration.

femme au piano et sa fille jouant avec le chien
personnes profitant du cadre idéal d'une psicine au soleil
plage et cabines

Pour découvrir les nombreuses autres œuvres passionnantes de l’artiste, n’oubliez pas de suivre son Instagram. Et si les illustrations vous intéresse, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux autres découvertes graphiques proposées de Beware!.