Studio Bara

À la rencontre des hommes tendres du Studio Bara

Image d'avatar de Noémie ArensmaNoémie Arensma - Le 9 octobre 2020

Le Studio Bara c’est un collectif d’illustrateurs de talent qui revisitent le “bara”, ou l’art japonais du manga gay. Des hommes à la fois virils et doux qui questionnent l’idée de la masculinité.

Antoine Maillard x Studio Bara homme sous la douche

Men’s love

Studio Bara

Des hommes poilus, des hommes enrobés, des hommes nus ou habillés, seuls ou accompagnés, des hommes partout, sans tabou. Voici ce que l’on constate dans les créations du Studio Bara.

Estocafich x Studio Bara le cow boy

Directement inspiré de la culture japonaise du manga gay, aussi appelé “men’s love“, le “bara” met généralement en scène des hommes à l’allure masculine (avec des poils au visage et sur le torse, doté d’une forte corpulence, une idée bien ancrée de la virilité donc ) et les intègre dans un contexte “romantique” ou “mignon” (ou “cute” ou “kawaii”).

Yann Sheep x Studio Bara Piscine
studio Bara homme sur aubergine

Co-crée en 2014 par Paul Burckel (illustrateur qui travaille seul sous le nom de Gamberoussette), Estocafich et Antoine Maillard (illustrateur pour le New Yorker), le Studio Bara, réunit les participations d’Anne-Charlotte Gauthier, Le Peixe, Yann Bastard, Timothé Le Boucher, Puchou Cocoboules, Iris Pouy et Lucie Larousse. Du beau monde pour un projet éditorial qui fait du bien.

Exit les préjugés et les normes, ce laboratoire d’images regorge de talents prêts à déconstruire, ou reconstruire, une image de la masculinité subversive, affectueuse.

studio bara x Iris Pouy
Estocafich x studio bara homme qui sort du lit

Poser un regard nouveau sur la vision de la masculinité sans émotion, de l’homme fort physiquement qui doit donc l’être émotionnellement, voilà l’idée. Ici les garçons aux torses bombés et aux fesses rebondies se lavent, jouent ensemble, se dénudent, s’adonnent au plaisir solitaire… Rien de vulgaire dans tout cela, au contraire, voici une représentation touchante de l’homme dans son état naturel. A la fois érotiques, sensibles et touchants, ces personnages gardent une expression pleine d’humilité, presque gênée, comme s’ils étaient pris sur le vif d’un comportement qui serait inadéquat avec les standards que la société accorde aux hommes forts.

Antoine Maillard x Studio Bara homme debout
Gamberoussette x Studio Bara homme et plante

Une vision moderne, en phase avec la société, qui dénonce souvent les représentations du corps féminin mais qui tend parfois à mettre de côtés ces mâles en mal d’amour, envers eux-mêmes et les autres. Au poil.

Instagram :

Antoine Maillard x Studio Bara homme et bouée canard
Gamberoussette x studio bara hommes au ski
Gamberoussette x Studio Bara Hommes dans le desert
Estocafich x Studio Bara homme et peluche
Antoine Maillard x Studio Bara homme à la plage

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Noémie Arensma
Article écrit par :
Je m’appelle Noémie, ce qui fait de moi, d’après prénoms.com , une personne “sensible, intelligente et communicative”. Me connaissant, j’aurai peut-être ajouté deux ou trois adjectifs séduisants mais non moins réalistes, cependant, écrire requiert une certaine impartialité paraît-il. J’ai grandi à Toulon sous les chants des cigales et du Pilou-Pilou, côtoyant les cagoles en tong et le mistral. Sentant naître un léger décalage avec mon environnement (j’étais finalement plus intéressée par la culture générale que par celle des vignes), j’ai pris la direction de Montpellier. J’aime lire tout ce qui me passe sous les yeux, écrire, aller au cinéma, danser en concert et la bonne bière. En résumé et pour citer un grand homme je dirais que "je chante la vie, je danse la vie et je ne suis qu'amour". Et parfois, je suis sérieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.