La Sélection Musique #130 par Almeeva

La sélection de cette semaine, la n°130 est un peu particuliére puisqu’elle vous a été préparée par Almeeva signé chez inFiné dont nous vous avions déjà parlé à l’occasion de la sortie de son EP Anamorphic.Sélection Musique

“Lorsque Beware m’a proposé de préparer une sélection musicale, je me suis posé la question suivante : vais-je faire semblant d’être un DJ super pointu ? C’est un exercice comme un autre après tout, pourquoi pas moi ?

Non, je ne suis pas DJ, et je ne suis pas super pointu. Je préfère laisser cela à des personnes qualifiées dans ce domaine. Je vais plutôt vous parler de choses que je connais bien. De la musique qui me touche, mais pas seulement. Des morceaux qui correspondent tellement à mon idéal musical, que je me plait à imaginer leur relecture.

Voici la liste des 10 morceaux que j’aurais aimé remixer.”

La sélection musique

 

1. EE “Discipline”

Je crois que je n’ai jamais vu un groupe live autant de fois qu’Electric Electric.
La trance, l’introspection dansante, la sueur, mais aussi une grosse dose d’émotions dans ce morceau.

2. Shora “Arch & Hum”

Ce disque ne vieillira jamais. Il aurait pu sortir il y a 40 ans, ou l’année dernière. On est tellement hors de tout, libéré des carcans musicaux, que cela en devient délicieusement abstrait. Quand j’écoute ce morceau, j’ai l’impression de nager dans une mer grise infinie, et de ne même plus être un humain. Je ne pourrais même pas dire “c’est cool”, car les mots n’existeraient plus.

3. Phil Collins “Long Long Way To Go”

J’ai de la chance : avec la nostalgie des années 80, être fan de Phil Collins redevient acceptable en société. (enfin je suis quand même souvent tenu de préciser que ce n’est pas du second degré…)
Ce morceau sonne encore très moderne, et comme souvent chez Collins : lignes de chant imparables, et un talent naturel pour raconter des choses horriblement tristes. Le petit featuring de Sting enfonce bien le clou de l’ambiance “dark 80’s”.

4. Interpol “NYC”

Le morceau ultime pour marcher seul la nuit. Vous rentrez d’un soirée à l’autre bout de la ville, vous êtes un peu triste – mais pas déprimé, un peu fatigué. Cela fait 30 minutes que vous marchez, ce morceau arrive dans votre playlist, et là votre vie devient instantanément un film.

5. BRNS “Here Dead He Lies”

Le futur de la pop/rock. Je m’enflamme, mais je pense ce groupe va réellement devenir énorme.
Le batteur / chanteur lead à mon respect à vie.

6. John Grant “Drug” 

J’ai découvert ce morceau en live. C’est en réalité un morceau de son ancien groupe “The Czars”, mais sa nouvelle interprétation est bien plus prenante. Songwriting de haut vol et voix incroyable, ce morceau m’a hanté plusieurs jours après son passage au Point Ephémère cette année.

7. These New Puritans “Organ Eternal”

These New Puritans est la preuve parfaite que la frontière entre “musique contemporaine” et “musique actuelle” n’a pas lieu d’être. Le recherche artistique peut se faire dans un cadre “pop”, et l’écriture “pop” peut s’enrichir de recherches musicales poussées. En revanche, les membres de These New Puritans sont très jeunes, et je suis un peu jaloux.

8. Beach House “Wishes”

Pour un grand fan de musique mélancolique comme moi, ce morceau de Beach House touche en plein coeur. Cela pourrait donner une autre idée de playlist : les voix que j’aimerai avoir sur mes morceaux. Victoria Legrand serait aisément dans le top 5. Allez, top 3.

9. Depeche Mode “Never Let Me Down Again”

La mélodie qui fait mouche, toujours. La sobriété, la dureté, la noirceur.
J’imagine totalement ce morceau avec des sons plus modernes, même si l’original fonctionne encore très bien.

10. Yasmine Hamdan “Nedyia”

J’ai eu la chance de partager le Workshop InFiné 2013 avec Yasmine Hamdan. J’ai rarement vu quelqu’un d’aussi habité sur scène. C’est une langue que l’on a pas l’habitude d’entendre dans le monde de la pop, et elle la fait magnifiquement sonner.
C’est le seul mensonge de cette playlist : j’ai pour le coup réellement remixé ce morceau. J’y ai pris beaucoup de plaisir, et j’espère qu’il sortira un jour !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Dans le livre de la jungle de Leona Rose !