Le virtuel : Equateur – Neon Eyes

Après quatre ans de travail, l’artiste français Equateur dévoile le premier extrait de son album Burn The Sun après ce clip ultra travaillé. Entièrement réalisé en image de synthèse, le clip de Neon Eyes présente un monde futuriste dont la musique du producteur français scie parfaitement à l’ambiance de cet univers. Avec des sonorités futuristes, les influences des artistes de la french touch s’entendent et s’apprécient dans ce morceau d’Equateur. Le tout, accompagné par un bijou visuel réalisé par le studio Look Mister qui ravira les fans de GTA, Tron ou encore Code Lyoko.

L’histoire : Leska – Curious Feat José Fontao

Tourné dans la ville natale de Douchka, ce clip raconte l’histoire d’une jeune ado qui traîne sur le port, dans des lieux qui paraissent d’ailleurs étrangement personnels, probablement pas choisis au hasard… Voyons à quelles rencontres ses aventures la mèneront : un crew de skateurs auquel elle tentera de s’intégrer, en prenant son courage à deux mains. On ne peut s’empêcher d’imaginer que Les Gordon et Douchka métaphorisent l’histoire de Douchka.

Le millimétré : Arctic Monkeys – Four Out Of Five

Il aura fallu cinq ans au groupe de rock le plus connu de Shefield pour préparer son retour. Dans ce nouvel album, les riffs entraînants de guitare disparaissent et les claviers prennent une place désormais importante. Ce virage musical, le groupe l’assume pleinement et conclu le tir avec un clip à l’image de leur nouvelle musique : posée, riche et chapitrée. Les fans de la première heure qui pouvaient être déçus de ce nouvel album pourront se contenter du sens de l’esthétisme qui perdure dans les clips des Arctic. Four out of five en est la preuve. Riche en interprétation, cette vidéo mérite plusieurs visionnages afin d’en avoir fait le tour. A votre tour.

Le bris de glace : De Jeugd van Tegenwoordig – Glasbak

On dit pas qu’il y a un rapport entre la drogue et la créativité. On dit juste qu’on porte un amour infini sur ces clips déjantés qui viennent des Pays Bas. Quelques années après le clip légendaire de Lil Kleine & Ronnie Flex avec « Drank & Drugs », c’est le groupe De Jeugd van Tegenwoordig qui nous a tapé dans l’œil cette semaine. Un clip fun et malin qui fait intervenir des éléments du clip dans la musique. Ainsi les membres éclatent des bouteilles en verre pendant 3 minutes pour le titre « Glasbak » : boite en verre selon Google Trad. Notre intuition nous incite à partir sur « conteneurs à verre ». À voir absolument.

Le personnel : Leon Vynehall – Movements

Le producteur de Brighton s’est distingué cette semaine en dévoilant deux tracks de son projet « Nothing Is Still » qui sortira le 15 juin. 2 tracks profonds dans lesquels Leon Vynehall replonge dans ses racines musicales inspiré par la famille et ses problèmes. Ainsi, l’ambiance planante de « Movements » nous tient en haleine pendant les quatre minutes du clip avec des plans tout droit tirés des meilleurs films d’auteur. Young replicant à la direction. Bravo l’artiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.