SCUBA : “Claustrophobia”, bouffées de chaleur

Image d'avatar de Alice ColasAlice Colas - Le 23 mars 2015

scuba

À l’origine du label Hotflush et niché au Berghain pendant 7 ans, Paul Rose est connu pour avoir étirer son style aux confins de la musique électronique. Depuis ses débuts dubstep, bass et house, le DJ s’est révélé à nouveau dans les abîmes de la deep et de la techno. Il sortait en octobre une compilation foulant les trois premières années de son label et un triptyque d’EP, Phenix, ça remettait forcément les point sur les i. Quant à savoir s’il ne fait que suivre les tendances puisqu’il papillonne entre les genres, il va falloir se contenter – et c’est amplement suffisant – de son quatrième album “Claustrophobia”, preuve brûlante que Scuba a plus d’une corde à son arc.  Le DJ affirme s’être inspiré de son séjour au Labyrinth, festival japonais durant lequel il jouait l’année dernière : “J’avais conscience que les gens étaient un peu surpris d’apprendre que je jouais au Labyrinth, certainement les mêmes personnes qui avaient décroché à partir de “Hardbody” et c’était génial de pouvoir rappeler au public que je ne produis jamais la même chose sur le long terme” (src).

Claustrophobia donne bel et bien quelques bouffées de chaleur. Scuba pose d’emblée une ambiance anxiogène avec Levitation comme l’introduction de 4 tracks d’une énergie et d’une noirceur égales. C’est une deuxième moitié d’album tempérée, ralentie mais pas moins hostile plutôt vécue comme une course-à-pied dans les vapes d’une techno mi-berlinoise mi six-pieds-sous-terre, en témoigne des titres comme “All I think About is Death”. Merci, on avait compris. Très curieux de savoir si le DGTL lui inspirera un cinquième album. On vous laisse avec le lien itunes et des bisous.

 

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
A la rencontre de The Soul Twins

A la rencontre de The Soul Twins

The Twin Souls, formé par les frères Guilhem et Martin…

27 février 2024

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Un Nouveau Jalon pour le Street Art Parisien Dans le…

23 février 2024

A la rencontre de Whim Therapy

A la rencontre de Whim Therapy

Porté par une envie de se libérer des carcans de…

14 février 2024

Alice Colas
Article écrit par :
Après avoir obtenu une licence en arts appliqués et un master en création-conception en communication visuelle, Alice Colas a travaillé en tant que directrice artistique dans les domaines des médias et de la culture. Par la suite, elle est devenue indépendante en tant que free-lance chez BETC. Sa passion réside dans la composition d'images et la création d'identités visuelles. En tant qu'illustratrice, elle aspire à mettre en avant sa créativité et sa technique pour donner vie à vos projets d'identité, de packaging et d'impression. Son objectif est de créer du sens et de l'esthétique en se basant sur l'essence de votre marque. Dotée d'une approche rigoureuse, précise et ponctuelle, elle s'efforcera toujours de répondre au mieux à vos attentes dans les délais les plus adaptés.

Laisser un commentaire

1 commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.